En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

Explosion et incendie sur le site de l’IRE de Fleurus: un exercice réussi qui a permis de mettre en évidence des failles

Villes, services fédéraux, centre de crise, secours et pompiers… : tous ces acteurs de terrain ont pu s’exercer à gérer une crise et à communiquer lors d’un grand exercice sur le site de l’IRE de Fleurus.

Ce mardi, à 8h32, une explosion a retenti dans la cave du bâtiment 6 de l’Institut National de Radioéléments installé à Fleurus. Ce bâtiment sensible de l’IRE a ainsi été la proie d’un incendie, nécessitant la réunion de la cellule de crise.

Tous les 4 ans

C’est sur ce scénario, fictif mais plausible, que s’est reposé cet exercice grandeur nature baptisé « IREX 2022 ». Organisé par la direction générale du centre de crise du SPF Intérieur, en collaboration avec l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire, les services fédéraux auprès des Gouverneurs du Hainaut et de Namur, les communes de Farciennes et Fleurus ainsi que l’exploitant du site, cet exercice d’ampleur se tient tous les 4 ans.

La population avait été avertie au préalable du déclenchement d’alarmes dans et autour du site ainsi que du passage répété de secouristes et de policiers. Sur les réseaux sociaux, certains s’étonnaient tout de même de l’animation du côté de l’IRE, mais d’autres citoyens apportaient immédiatement les réponses. « Preuve que l’information était bien passée. Mais aucune action n’était attendue de leur part. Ils n’ont dû ni évacuer, ni se confiner, ni prendre de comprimés d’iode », rappelle-t-on à la Ville de Fleurus. « La cellule de crise s’est réunie au sein du Château de la Paix, à Fleurus, de même que dans d’autres communes voisines à l’IRE. Cet exercice était un bon moyen de tester les moyens de communication entre les différents acteurs, la communication, la planification d’urgence, les secours, les médias… » L’exercice s’est terminé à 12h45.

Un exercice qui se tient tous les 4 ans.
Un exercice qui se tient tous les 4 ans. - D.R.

Des pompiers ralentis à l’entrée

Dans l’ensemble, tout s’est bien déroulé et l’exercice a rempli sa fonction, à savoir souligner les éventuelles failles, points d’achoppements et déterminer ce qui devrait être amélioré en cas de réel incident. « Par exemple, les pompiers ont dû intervenir sur le site car, en plus de l’explosion et de l’incendie, on signalait des personnes disparues et d’autres à secourir. À l’entrée, les pompiers ont été contrôlés par les agents de sécurité. Cela a fait ralentir l’intervention », illustre-t-on du côté de la Ville. D’autres points ont été relevés mais ne sont pas révélés dans l’immédiat, question de sécurité oblige.

Durant toute la matinée de cet exercice, la population n’a pas été tenue informée mais la Ville signale qu’en cas de réel incident, ce sera la priorité. « L’IRE est dans un zoning industriel de Fleurus, la communication sera immédiatement activée vis-à-vis des autres entreprises et des riverains même s’ils sont plus éloignés. Des SMS de Be-alert étaient également créés ce mardi matin mais n’ont pas été envoyés pour éviter toute confusion. Mais en situation réelle, ce sera évidemment le cas. »

Si tout va bien, la prochaine effervescence sur le site de l’IRE n’aura donc pas lieu avant 4 ans.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles