En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Namur Faits divers à Namur

Huit arrestations, six mandats d’arrêts…: la police de Namur a mené de nombreux contrôles en novembre

Le meurtre du jeune Esteban, le 17 novembre, au cœur de Namur, a ravivé les débats sur l’insécurité dans la capitale wallonne. En novembre, la police a contrôlé 79 personnes et 12 véhicules. En ligne de mire : le trafic de stupéfiants, mais pas que…

Avec le meurtre d’Esteban, le 17 novembre, en plein centre de Namur, le mois de novembre n’a pas été de tout repos. Ni pour les habitants de Namur, ni pour la police Namur Capitale qui a déployé des moyens et des effectifs significatifs, en plus de ses activités journalières pour mener plusieurs actions de sécurisation de moyenne et grande envergure.

Le centre urbain et la partie haute de la ville attirent l’attention de l’ensemble des services de police afin d’y établir un climat plus serein. Pour l’ensemble des opérations de sécurisation menées en novembre, environ 100 policiers de la zone et des renforts de la police fédérale ont été engagés. La présence d’un représentant de l’Office des étrangers (SPF Intérieur) a également été requise.

Six mandats d’arrêt

79 personnes et 12 véhicules ont été contrôlés. Suite à ces contrôles, huit arrestations ont été menées pour vente ou détention de stupéfiants, personne signalée à recherche, séjours irréguliers, et trouble à l’ordre public. De petites quantités de marijuana et de cocaïne ont été saisies.

Parallèlement, six mandats d’arrêt ont été délivrés à l’encontre de trafiquants impliqués dans cinq dossiers judiciaires distincts. « La lutte contre le trafic de stupéfiants nécessite une attention importante et particulière tant sur le terrain où opèrent les « petites mains » des trafiquants que de manière plus discrète pour démanteler les filières d’approvisionnement et de revente de ces matières illicites et dont le trafic génère un sentiment d’insécurité inacceptable », communiquent la police et le bourgmestre de la Ville de Namur. La thématique des stupéfiants fait aussi partie des priorités de poursuites du parquet de Namur.

La police a également mené des actions particulières en matière de législation Horeca et des établissements de lavage de véhicules. La zone de police a reçu l’appui du SPF Santé publique et du SPF Finances. 18 personnes ont été contrôlées, menant à deux arrestations judiciaires.

Depuis le 25 novembre, un service spécifique « Marché de Noël » a été mis en place. Il mobilise entre 4 et 6 policiers chaque jour pour la surveillance des festivités et de leurs alentours. « La présence et les actions policières se poursuivront tant dans le haut du centre-ville mais également dans les autres quartiers du centre-ville et de Jambes fortement fréquentés en cette période de fêtes. »

C.T.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Namur Faits divers

Voir plus d'articles