En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Namur Faits divers à Namur

Mesures de faveur et peines de travail pour détention d’armes à Hamois, un dossier lié au meurtre de Bruno Miler à Flawinne

Dans un dossier de détention d’armes à Hamois, une affaire liée au meurtre de Bruno Miler à Flawinne, le tribunal correctionnel de Dinant a prononcé ce jeudi des mesures de faveur et des peines de travail à l’encontre de sept personnes.

Trois suspensions simples du prononcé et quatre peines de travail de 60, 80, 100 et 150 heures ont été prononcées, ce jeudi par le tribunal correctionnel de Dinant, à l’encontre de sept personnes chez qui des armes et des munitions ont été retrouvées lors de perquisitions menées fin 2020 et début 2021 à Emptinne (Hamois) et dans les environs.

Ces perquisitions faisaient suite au meurtre de Bruno Miler, abattu de plusieurs balles en novembre 2019 en pleine rue à Flawinne, à proximité de son habitation. Quatre personnes ont été privées de liberté dans cette affaire.

La libération sous conditions fin 2020 d’une de ces personnes a provoqué la colère du fils de la victime qui a, en réponse à cette décision de justice, saccagé la tombe des parents d’un membre du clan adverse. Il a aussi nargué plusieurs autres personnes du même clan en passant devant chez elles en exhibant une arme, ce qui a donné lieu à la première perquisition.

D’autres perquisitions ont ultérieurement été menées chez différents membres de ces deux familles. Elles avaient débouché sur la découverte de carabines, d’une mitraillette, d’un pistolet d’alarme, de deux poings américains et de munitions.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Namur Faits divers

Voir plus d'articles