En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Sports Football Football étranger Coupe du Monde 2022

«La mort fait partie de la vie»: la réponse du président du comité d’organisation de la Coupe du monde après la mort d’un travailleur migrant (vidéo)

Nasser Al Khater s’est étonné d’être interrogé au sujet du décès d’un travailleur migrant dans le camp de base de l’Arabie saoudite pendant ce Mondial.
Vidéo

Les autorités du Qatar ont dit jeudi enquêter sur le décès d’un travailleur dans un accident du travail dans le camp de base de l’Arabie saoudite pendant le Coupe du monde 2022, après des informations du site d’actualité sportive The Athletic. Le président du comité d’organisation Nasser Al Khater a été interrogé par l’agence Reuters à ce sujet, et il n’a pas vraiment apprécié.

« Nous sommes au milieu d’une Coupe du monde réussie et c’est de cela dont vous voulez parler maintenant ? », a lancé sèchement Al Khater, dans une séquence diffusée par la BBC. « La mort fait partie intégrante de la vie, que ce soit au travail ou dans le sommeil. »

« Bien sûr, un travailleur est décédé », poursuit le dirigeant qatari. « Nous présentons nos condoléances à sa famille. Cependant, je veux dire qu’il est étrange que ce soit un sujet sur lequel vous voulez vous concentrer comme première question. »

La victime serait un Philippin d’une quarantaine d’années tombé d’un chariot élévateur alors qu’il réparait les éclairages d’un parking.

Dans un communiqué, la Fifa s’est dite « profondément attristée par cette tragédie ». « Nous avons contacté les autorités locales pour demander plus de détails », a ajouté l’organisation dans un communiqué.

À Doha, le Comité suprême d’organisation du Mondial a assuré dans un communiqué qu’il n’employait pas l’ouvrier en question, et que l’accident s’était produit « sur une propriété ne relevant pas de sa compétence ». Il a toutefois dit suivre l’affaire « avec les autorités compétentes » et être en « contact avec la famille » de la victime.

« Si l’enquête conclut que les protocoles de sécurité n’ont pas été respectés, l’entreprise s’expose à des poursuites judiciaires et à de lourdes sanctions financières », a précisé le gouvernement qatari dans un communiqué.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Coupe du Monde 2022

Voir plus d'articles