En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Un rassemblement organisé ce jeudi soir à Ixelles pour le mouvement #Balancetonbar

L’Union Féministe Inclusive Autogérée organise un rassemblement ce jeudi soir au cimetière d’Ixelles, un an après le début du mouvement #balancetonbar. L’Union a organisé ce rassemblement en réaction au nombre de témoignages toujours aussi alarmants.

En octobre 2021, le hashtag #balancetonbar ainsi qu’un compte Instagram du même nom ont vu le jour sur les réseaux sociaux. Le mouvement était marqué par des témoignages dénonçant des agressions sexuelles subies notamment dans deux bars du quartier étudiant du Cimetière d’Ixelles.

Un an plus tard, l’Union Féministe Inclusive Autogérée (UFIA) organise donc un rassemblement dans ce même quartier avec plusieurs revendications. Elles concernent aussi bien le monde estudiantin que le monde politique, le milieu de la nuit et le milieu de l’éducation.

« Il est temps qu’il y ait une vraie remise en question de manière transversale, de tous les secteurs », estime Laura, organisatrice du rassemblement. « C’est indéniable qu’on a réussi à instaurer la lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans l’agenda politique et médiatique. Mais on trouve que ça reste très timide », poursuit-elle.

En amont, la police s’attendait à ce qu’environ 400 personnes soient présentes pour la manifestation. Un cortège de motos et de vélos a été déployé pour l’occasion. Bien qu’inférieur au nombre anticipé par la police, le mouvement a rassemblé une foule d’environ 200 étudiantes et étudiants. « On organisera des événements tant que c’est nécessaire. On peut déjà se donner rendez-vous l’année prochaine je pense », déplore l’organisatrice du rassemblement.

L’association demande entre autres une formation des futurs médecins et infirmiers à l’accueil des potentielles victimes et survivants de ce type d’agression dans les services médicaux d’urgence. Au niveau politique, à ce qu’un groupe de travail entre les différents bourgmestres de la région bruxelloise soit créé à ce sujet. L’Union insiste également sur des formations liées aux violences sexistes et sexuelles pour les tenanciers d’établissements et les différents acteurs du milieu.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles