En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Sports Football Football belge Les clubs de Division 1A RCSC - Sporting de Charleroi

Felice Mazzù était «content et fier de la mentalité» du Sporting de Charleroi malgré la défaite contre Besiktas (2-1)

Bien que les Zèbres se soient inclinés 2-1 contre Besiktas, il y a beaucoup de positif à retenir de cette rencontre, notamment de l’excellente deuxième mi-temps des Carolos, qui auraient pu renverser la vapeur. Hosseinzadeh a marqué le but carolo.

Dans le magnifique Gloria Center de Belek et devant environ un millier de fans acquis à la cause des locaux, le Sporting de Charleroi incliné pour la première sous les ordres de Felice Mazzù. Plus solide et puissant en début de match, Besiktas menait logiquement à la pause grâce à l’ancien Standardman Muleka et Canuk. Sur le 1-0, Patron aurait pu mieux faire, lui qui venait déjà d’être sauvé par Bessilé (12e) puis Wasinski (14e). L’ouverture du score allait dans le sens d’un match qui a perdu en justesse entre la 20e et la 35e minute à cause des pluies torrentielles qui se sont abattues sur Belek. Peu avant la pause, Canuk faisait 2-0 d’une frappe croisée au sol.

On pensait le plus dur fait pour Besiktas qui ne changeait pas tout à la pause, contrairement au Sporting. Toutefois, dès 46e, Nkuba aurait dû faire 2-1, mais loupait son face-à-face avec Gunok. Ce n’était que partie remise pour des Zèbres, très bons en deuxième mi-temps, puisque Hosseinzadeh faisait 2-1 d’une belle frappe.

Juste avant l’heure de jeu, Koffi arrêtait un penalty d’Alli qu’il avait concédé après une relance défensive approximative. À la 72e, les Zèbres auraient dû égaliser sur un contre sur lequel ils se sont retrouvés à 3 contre 1, mais Ilaimaharitra n’a pu marquer. À l’ultime minute, Kayembe n’a pas eu plus de chance et s’est lui aussi heurté au gardien turc. « Je suis très content et fier de ce que les gars ont montré au niveau de la mentalité. Le résultat n’importait pas. En première période, on aurait dû être plus juste pour perdre moins rapidement le ballon. En deuxième par contre, on a ajouté le jeu et on a eu les occasions pour gagner », soulignait justement Felice Mazzù. Zorgane et Boukamir ont notamment livré une prestation de haut vol.

Le T1 avait prévenu, chacun des joueurs aptes aurait du temps de jeu. Ce fut en effet le cas et aucun enseignement n’est donc à trouver au sein des deux « onze » alignés. Comme on pouvait s’y attendre, c’est bien en 3-4-3 que les Zèbres se sont alignés, ce qui est actuellement le système le plus en adéquation avec les possibilités qu’offre le noyau. Marcq a joué la deuxième période en défense centrale. Compte tenu des absences de Van Cleemput et de Knezevic, ce n’est pas un hasard si Felice Mazzù a fait reculer le Français qui fêtait ses 34 ans ce jeudi plutôt que de laisser Andreou tout le match. « Il y avait à la fois une volonté de voir ce que ça pouvait donner, mais aussi de donner du rythme à Damien, qui n’a presque pas joué cette saison », pointait-il. La prochaine rencontre, à Reims vendredi prochain, permettra probablement d’y voir un peu plus clair sur les intentions.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo Coupe du monde 2022

Aussi en Sporting de Charleroi

Voir plus d'articles