En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Huy Waremme Actualité de la région de Huy Waremme

Des dizaines de riverains ont manifesté contre le projet Gonthier à Wanze (vidéo)

Des dizaines de riverains se sont rassemblées devant l’administration communale de Wanze vendredi à 17 heures, mais seuls cinq d’entre eux ont pu assister à la réunion de concertation organisée avec le promoteur et les autorités communales.
Vidéo

La réunion de concertation relative au projet Gonthier était prévue vendredi à 18 heures. Des riverains opposés au projet avaient lancé un appel à la mobilisation devant l’administration communale. Il a été largement suivi. « À 17 heures 15, nous étions une centaine » assure l’un des manifestants.

de videos

Les riverains ont cependant été invités à se retirer dans une salle afin de désigner cinq personnes chargées de les représenter. « La loi est ainsi faite. La réunion n’est pas accessible au public, seuls les cinq représentants des riverains, du promoteur et de l’administration peuvent y assister » leur a précisé l’échevin de l’urbanisme Bernard Lhonnay (PS).

Dominique Jacob s’inquiète.
Dominique Jacob s’inquiète. - A.BT

« Privés de lumière »

Une mise à l’écart qui a déçu la plupart des personnes présentes. « C’est dommage » glissait Dominique Jacob, qui s’est rendue à 18 heures à la maison communale pour assister aux débats. Cette habitante de la rue de Leumont se dit très inquiète du projet « Prologe ». « Ce qui m’effraie en particulier, ce sont les inondations. Pour l’instant, en cas de crue, l’eau s’écoule vers le site Gonthier, mais si tout est construit que va-t-il se passer ? » Une inquiétude partagée par Olivier Flahaux : « Les égouts vont être saturés, ils ne suivront pas… »

Olivier Flahaux et Michel Bovy.
Olivier Flahaux et Michel Bovy. - A.BT

Vincent Yennis, lui, s’inquiète de l’importance des constructions. « C’est beaucoup trop imposant… Ce projet, c’est le Titanic qui va couler notre village d’Antheit » s’exclame-t-il. Isabelle, l’une de ses voisines, partage son sentiment. « Les immeubles sont beaucoup trop hauts et proches de nos habitations. Nous allons être privés de lumière. Je vais avoir un balcon dans le fond de mon jardin… Cela va être impossible à vivre. »

Michel Bovy réside dans le quartier depuis 1955. Il l’a vu se transformer complètement : « Avant, j’avais une paix royale. Je pouvais aller à la cueillette aux champignons. À présent, c’est construit partout, et le trafic est devenu invivable. Surtout le vendredi et les week-ends. Quand il y a du monde au foot, au hall et aux Spirous, tout est complètement bouché… » regrettait-il.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Huy Waremme Actu

Voir plus d'articles