En ce momentGrosse chaleur !Alerte rouge au pollenOpération impôtsLes partis sur le grilPolitiques tatouésJouez aux mots croisés Accueil Régions Mons Actualité de la région de Mons-Borinage

L’UMons veut proposer des études complètes en Médecine et en Droit pour 2024-2025: une nouvelle étape vient d’être franchie

Une étape importante vient d’être franchie pour l’Université de Mons, qui ambitionne de proposer des études complètes (bachelier + master) en Médecine et en Droit. Et ce, dès 2024-2025. La balle est dans le camp de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce mardi 20 décembre, le conseil d’administration de l’ARES (Académie pour la Recherche et l’Enseignement Supérieur) a officiellement marqué son accord sur les deux demandes introduites par l’UMons avec l’ULB. L’objectif est de pouvoir proposer des études complètes en Médecine et en Droit en Hainaut dès 2024-2025. En effet, actuellement, les étudiants doivent absolument quitter le Hainaut pour faire leur Master, que ce soit à Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Liège… « En Médecine, il y a 3 ans de bachelier, 3 ans de Master et puis on choisit une spécialisation : médecine générale, cardiologie, etc. Notre volonté, à terme, est de proposer la spécialisation en médecine générale car il y a un manque criant de médecins généralistes au niveau de notre province », indique le Recteur Philippe Dubois.

C’est donc une fameuse étape de franchie ! Les avis favorables de l’ARES sont maintenant transmis à la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny. Puis, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles rendra son verdict final au printemps 2023 avant que le Parlement ne fasse ensuite de même.

Master en Médecine

Le Recteur de l’UMons est assez confiant pour la suite de la procédure : « Nous cochons toutes les cases. Pour les deux Masters, nous évitons les concurrences territoriales. Nous avons opté pour la codiplômation avec notre partenaire l’ULB. Et notre démarche répond à des besoins socio-économiques objectivement démontrés, de santé publique notamment pour le Master en Médecine. Et contrairement à ce qui a pu être dit, son obtention ne coûtera pas plus d’argent aux finances publiques ! Nous avons déjà une Faculté de Médecine, de Pharmacie et de sciences biomédicales opérationnelle depuis 50 ans. Sans oublier que la région dispose d’un fort réseau d’hôpitaux avec lesquels nous avons déjà de nombreuses collaborations en recherche clinique ». Une bonne nouvelle quand on connaît la pénurie actuelle de médecins généralistes.

Et il n’y a pas qu’en Médecine que les nouvelles sont bonnes. L’ARES a également marqué son accord pour le Master en Droit organisé à l’UMons sur le site de Mons. Ce dernier répond, lui aussi, à tous les critères préalablement fixés.

Master en Droit

Ce Master en Droit, également proposé avec l’ULB, serait orienté vers la finalité spécialisée de Droit en Entreprise, avec une attention toute particulière portée aux besoins économiques et sociétaux du Hainaut. « Comme pour la Médecine, insiste le Recteur Dubois, ce Master en Droit a reçu préalablement le plein soutien du monde économique, social et judiciaire hainuyer. Parquet général, Cour d’Appel, Cour du Travail et les Barreaux, tous y sont totalement favorables ! »

Trois autres filières

À noter que le conseil d’administration de l’ARES a également émis un avis favorable pour trois autres demandes qui concernent l’UMONS et portent sur les :

– Master Ingénieur civil en génie de l’énergie (avec l’ULB) à Mons ;

– Master en Urbanisme et développement territorial (avec l’ULB) à Charleroi ;

– Bachelier en Communication numérique (avec l’ULB, UCLouvain, HEPH-Condorcet et HE Galilée) à Charleroi.

Notre sélection vidéo

Commentaires

0 Commentaire

Sudinfo Jeux - Jouez ici à Alphabeille. Défiez vos compétences et trouvez un maximum de mots ! A ne pas rater

Aussi en Mons Actu

Voir plus d'articles