En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Brabant wallon Actualité de la région du Brabant wallon

«Nous revoilà dans cette situation horrible...»: en l’espace de trois mois, la boulangerie Le Bon Pain, à Waterloo vandalisée pour la seconde fois!

Il y a quelques jours, la boulangerie dans le quartier du Chenois, non loin de la gare, a (encore) été vandalisée. Trois mois auparavant, un cambriolage s’était tenu dans ce même commerce.

« Encore une fois ! », s’exclame la boulangerie Le Bon Pain sur ses réseaux sociaux. « Trois mois plus tard, nous revoilà dans cette situation horrible. » À peine avoir sorti la tête de l’eau, le commerce est confronté à un nouveau problème de taille…

En arrivant devant sa boulangerie, située rue Emile Dury à Waterloo, dimanche matin, la patronne, Martine, a eu une drôle de surprise : la vitre à côté de la porte d’entrée a été brisée. En effet, dans la nuit du 14 au 15 janvier, l’extérieur du magasin a été vandalisé. Un individu ont jeté un pavé de trottoir, provenant d’un chantier non loin de là, pile dans la vitrine. Si la vitre n’a pas totalement cédé, les dégâts sont importants. Un acte de vandalisme, totalement gratuit, qui désespère les commerçants.

325732383_6446105845416917_4707552912320964734_n (1)
Facebook

Dépitée, la boulangerie lance un appel à l’aide dans l’espoir de retrouver le ou les auteurs : « Si jamais vous ou un ami, un voisin… a vu ou entendu quelque chose cette nuit-là, contactez-nous au plus vite afin que l’on puisse trouver les responsables. »

Malgré une plainte déposée auprès de la police de Waterloo, pour l’instant, rien n’a abouti et aucun voisin n’a livré de témoignage.

Rebelote

Cela fait plus de dix ans que ce commerce se trouve à cet endroit et aucun incident du genre n’est arrivé… en tout cas, c’est ce qu’on pouvait l’affirmer jusqu’à il y a trois mois de cela. Car si en douze ans, tout s’est passé sans embûche, c’est le second acte de vandalisme en à peine trois mois.

Dans la nuit de 13 au 14 octobre 2022, c’était un cambriolage qui s’y était tenu. Cette fois-là, le ou les auteurs avaient fait irruption à l’intérieur de la boulangerie.

« Nous allons tenter de continuer comme toujours mais la situation actuelle, le coût de la vie, celui des matières premières… nous fait vraiment vaciller ! », exprime Le Bon Pain. Les conséquences de ces actes pourraient devenir dures à assumer pour la patronne…

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Brabant wallon Actu

Voir plus d'articles