En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Bruxelles Faits divers à Bruxelles

Les douanes de Brussels Airport interceptent 10 kg de kétamine à destination de l’Australie

Le parquet de Hal-Vilvorde a requis lundi des peines de prison de 40 mois à quatre ans à l’encontre de trois suspects d’origine chinoise qui auraient été impliqués dans un trafic international de kétamine, d’amphétamines et de MDMA (ecstasy).

L’enquête a débuté en avril 2021 lorsque les douanes de l’aéroport de Bruxelles ont intercepté deux envois postaux destinés à l’Australie. Ces envois contenaient prétendument des vêtements et des peintures, mais après inspection, il s’est avéré que chaque envoi contenait 4,8 kilogrammes de kétamine. Les enquêtes ont révélé que des colis similaires avaient également été envoyés en Amérique, où quatre envois contenant aussi de la kétamine ont pu être interceptés.

Il s’est avéré que les colis avaient été envoyés depuis une adresse à Ruisbroek (Brabant flamand), où une perquisition de la police a permis de trouver de grandes quantités de matériel pour faire des envois similaires, ainsi que trois grands envois postaux prêts à être envoyés. On a découvert qu’ils contenaient de la MDMA.

Interpellations

Les propriétaires de la propriété à Ruisbroek ont été interpellés. Il s’agissait d’un homme de 40 ans et d’une femme de 41 ans qui louaient la propriété sans la déclarer. Dans cette propriété de Ruisbroek, on a également trouvé l’ADN de deux autres suspects, dont l’un a pu être interpellé en Espagne.

Selon le parquet, ce dernier était directement impliqué dans la préparation des envois postaux et une peine de quatre ans de prison a été requise contre lui. Pour le couple, le ministère public a requis des peines de prison de 40 mois.

La défense des trois prévenus a plaidé l’acquittement. L’homme interpellé en Espagne a affirmé que, bien qu’il ait effectué les envois postaux, il n’avait jamais su ce qu’ils contenaient. Les avocats du couple ont également affirmé que leurs clients n’avaient jamais su dans quoi ils étaient impliqués.

Le jugement est attendu le 27 février.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Faits divers

Voir plus d'articles