En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Le coût du stationnement augmentera au mois de mai à Saint-Gilles

Il faudra désormais payer 3,50€ pour une heure de stationnement en zone rouge, 3,50€ en zone grise et 1,80€ en zone verte. Le nouveau règlement sera voté au conseil communal ce jeudi.

Loïc Fraiture, chef de groupe PTB au conseil communal de Saint-Gilles, réagit. « Les tarifs de stationnement vont subir jusqu’à 80 % d’augmentation. Cela va permettre à la commune de récupérer environ un million d’euros supplémentaires de recettes. Ça tombe très mal pour les travailleurs et les ménages qui sont déjà en train de s’appauvrir. Il faut qu’Ecolo et PS arrêtent les taxes injustes qui ne tiennent pas compte des réalités des gens et qui pèsent sur les travailleurs et les ménages. »

Pour le PTB, la situation est particulièrement « injuste » dans la commune. « À Saint-Gilles, la situation est encore plus injuste qu’ailleurs : alors que la commune vend 8.700 cartes riverains, il n’y a que 4.400 places en zone verte, et même avec les places en zone grise on n’arrive pas au nombre de cartes riverains. Il n’y a tout simplement pas assez de places pour tout le monde. Les gens tournent pendant des heures, trouvent des solutions de fortune et puis… reçoivent des amendes. En plus, lorsque la carte riverain électronique arrive à expiration, le règlement ne prévoit pas que la commune doive prévenir les détenteurs, par SMS ou courrier postal par exemple. Résultats   : les amendes pleuvent et les gens passent un temps fou à essayer de contester. D’ailleurs, il est significatif de voir que 9000 amendes par an environ finissent par être annulées   : ça montre que nous sommes dans un système abusif. »

Utiliser les parkings privés

La solution pour Loïc Fraiture se trouve dans les parkings privés. Selon le conseiller communal, il faudrait libérer gratuitement ces places de stationnement. « Il y a 2.800 places dans les parkings commerciaux et encore 8.800 dans les bureaux et les commerces. Qu’a fait la commune pour libérer toutes ces places   ? Rien. Elle a exonéré d’impôt une septantaine de places privées qui, en plus, sont finalement louées à 150€ par mois… Libérons gratuitement ces places qui sont très souvent vides pour améliorer la mobilité douce en surface  ».

Un arrêté pris par la région bruxelloise en octobre dernier est à l’origine de ces modifications. « L’ensemble des communes vont devoir adopter un nouveau règlement. Les tarifs ne seront pas propres à Saint-Gilles », explique l’échevine de la Mobilité Catherine Morenville (Ecolo).

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles