En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Plus de 20.000€ de voyages à l’étranger pour Françoise Schepmans (MR) en 2022: «Important de maintenir le contact pour véhiculer nos valeurs démocratiques»

Depuis le scandale du voyage à Dubaï au Parlement wallon, l’attention médiatique sur les escapades de nos élus est particulièrement de mise. Parmi les députés bruxellois, le cas de Françoise Schepmans (MR) peut interpeller…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Tahiti, Islande, Côte d’Ivoire, Rwanda, Dubaï… Ce ne sont pas les escales d’un tour du monde, mais les destinations dans le cadre de missions à l’étranger de la députée MR Françoise Schepmans en 2022. Du 6 au 11 mars à Dubaï, du 19 au 22 avril à Tahiti, du 4 au 11 juillet au Rwanda, du 1er au 6 octobre en Côte d’Ivoire et enfin du 7 au 10 novembre en Islande ; comme l’ont révélé nos confrères de La Libre Belgique la semaine dernière. Soit un total de 28 jours sur papier, même si Françoise Schepmans nous parle plutôt de 24 jours. Pour un total de 26.617€, si on compte le fonctionnaire qui l’a accompagnée à deux reprises, ramené à 22.580€ pour la seule députée. Ces missions ont été effectuées pour le compte de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), un organe discret, dont la députée fait partie.

WhatsApp Image 2023-01-20 at 22.06.11
D.R.

Si on en parle, c’est d’une part parce que la députée bruxelloise a été de loin la plus active à l’étranger par rapport à ses collègues bruxellois (du moins dans le cadre de l’APF) Gaetan Van Goidsenhoven (MR – un voyage) et Nadia El Yousfi (PS – deux voyages) ; et d’autre part parce que certains voyages peuvent poser question. Un vol business pour 4 jours à l’autre bout du monde (Papeete, Tahiti) dans le cadre d’une réunion du Réseau des femmes dont elle est vice-présidente, est-ce par exemple bien raisonnable ? N’y a-t-il pas moyen d’organiser cela en visioconférence ? Qui paye de tels voyages ? Est-ce réaliste de passer près d’un mois sur l’année à l’étranger en mission quand on est échevine d’une commune comme Molenbeek, de pratiquement 100.000 habitants, en plus d’être députée ?

La députée bruxelloise n’a évité aucune question.

********** ****** *** ****** ********* ** ********** ********** ** ******* ******* ** ***** ** ** *********** ** ******* *** ******* **** ***** ** ****** *** ****** ******* ******** *********************** ******** ********** ********** *** ******** **** ****** ** ******* ** ********** ****** ************** *************** ******* ******** ************ ** ***** ** *** ********* ****** **** *** ** ****** ** ****** ** *********** ****** ****************** ***************

*** ***** **** ** ****** *** *******

** ****** ** ******* ** ******* * ***** ***** ********* *** *** **** ****** ********* *********** ** *********** **** ** ***** ******* ********** ********** **** ******** ** ******** *** ********* ** ***** **** ********** ******* *** ** ***** ***** ***** *********** ** ***** *********** *************** ********* ** ********* *** ******** **** *** **** ************ **** ** ********** *** ******* ************** ************ ** ************* ** ************* ******** ****** ** ********** *** ** *** ********* ***** ** ****** **** ********** ** ******** ** ** ************ ** ************** ************

** *** ***** ************* **** **** ********** ************ ** *********** *** ** ** ******** ** ********* *********** ** ** ********* ************ ******** ********* **** ************ **************** ** *********** ** ****** ***** ** ** ** ******** ******* ***************** ********* ** ************

********** ***** *** ******** ***** **** *********** **** ** ****** *** ************** ************* ** ** ************* **** ** ********* ********** *** ** ****** ** **** ** ****** ** **** ** ****** ********** ********* ** ****** ** ** ****** **** *** ***** ****** ************* ** **************** ******** ********** ********** *** *********** ** *** ** ************* **** *** ******* *********** ******** ****** ** ************

**** ****** *** ************* *** *** ******* ******** ********** *** *** ******* ** ********* ******* ** ***** * ************ **********

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles