En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

La Ville de Charleroi se déclare «ville antifasciste»

Le conseil communal de la Ville de Charleroi a adopté lundi une motion faisant de Charleroi « une ville antifasciste » et consacrant l’existence d’une « coalition antifasciste » composée des partis politiques carolos, des syndicats et d’associations.

Cette « coalition antifasciste » est le fruit de discussions entamées dans un contexte de montée générale des idées d’extrême droite et à la suite des incidents qui sont survenus le 25 janvier 2020 à Gilly à l’occasion d’une mobilisation d’un front antifasciste contre la tenue dans la métropole d’une réunion d’un nouveau parti d’extrême droite. Ce jour-là, selon les manifestants antifascistes, la police avait fait usage contre eux de sprays, d’autopompes et de coups de matraques même pour les disperser. Ce qui avait provoqué un certain émoi, y compris au sein de la classe politique carolo.

La motion donne à la coalition antifasciste quelques objectifs généraux, comme celui « d’empêcher par tous les moyens légaux la diffusion de propos incitant à la haine, au racisme, à l’antisémitisme, au sexisme, à la discrimination relative à l’orientation sexuelle, ouvertement fasciste et xénophobe, sur le territoire de Charleroi » ou celui de relayer l’information « lorsqu’elle concerne un événement susceptible d’inciter à la haine, au racisme, à l’antisémitisme, au sexisme, ouvertement fasciste et xénophobe ».

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles