En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Verviers Sport local à Verviers

Le coin du tacticien | Pascal Croughs: «Le mercato d’hiver doit être repensé!»

Place au 17e épisode de notre rubrique hebdomadaire intitulée « Le coin du tacticien ». Coordinateur ACFF et diplômé UEFA B, Pascal Croughs est notre guide tout au long de la saison.

Capture d’écran 2022-09-06 104024

Cette semaine, notre interlocuteur pousse un coup de gueule concernant le mercato d’hiver, qui bat son plein. « Je suis dépité de voir ce qui se passe, cela prend une tournure de plus en plus négative pour l’image du foot et j’ai l’impression qu’on repart dans les travers d’avant l’arrêt Bosman. Avec ce mercato d’hiver, je trouve qu’on est en train de partir dans des dérives hallucinantes par rapport aux sommes d’argent, etc. Le monde du foot devient paralysé par son propre système, en fait. Prenons l’exemple de Selim Amallah et de Nicolas Raskin au Standard. Des tractations ont eu lieu, mais aucun accord n’a été trouvé avec leur club pour une prolongation, alors qu’ils arrivent en fin de contrat en juin. Comme ils ne veulent pas rempiler, ils sont relégués dans le noyau B et ne jouent plus. Le groupe s’en trouve affaibli et les résultats sont peut-être moins bons. Il aurait peut-être mieux valu les faire jouer même s’ils ne vont pas rester, non ? Qui dit qu’ils vont partir cet hiver ? Il faut de la demande pour cela. Au final, le jeu d’agents va faire en sorte qu’on va essayer de leur trouver la destination la plus rentable possible pour le club mais dans laquelle les joueurs ne se retrouveront pas forcément… Si le mercato d’hiver n’existait pas, il n’y aurait pas tout ce jeu malsain et cette pagaille invraisemblable. Pour finir, personne n’y gagne dans notre pays », développe notre consultant, visiblement remonté.

Et de poursuivre : « J’ai vraiment le sentiment que cela part dans tous les sens et c’est très mauvais pour notre foot. Cela devient du grand n’importe quoi. Pour moi, le mercato d’hiver doit être repensé. La meilleure solution serait de limiter les transactions à un certain nombre par club pour éviter les dérives. Ou alors instaurer une balance entre joueurs entrants et sortants. Bref, trouver un système plus stable. Aujourd’hui, on peut imaginer qu’un club transfère 10 joueurs en janvier… Il faut légiférer par rapport à cela et en revenir à des valeurs un peu plus sportives. Actuellement, ce n’est qu’une question d’argent et le sportif passe au second plan. Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan de ce mercato d’hiver. Notre sport en souffre vraiment. »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Verviers Sport

Voir plus d'articles