En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Mons Actualité de la région de Mons-Borinage

Bonne nouvelle pour les navetteurs de Mons-Borinage: 55 millions d’euros investis pour les lignes de trains de la région

Eric Thiébaut a interrogé le ministre fédéral de la Mobilité au sujet de la ligne Bruxelles-Quiévrain. En réponse, Georges Gilkinet annonce une bonne nouvelle : un investissement de 55 millions d’euros pour les lignes de Mons-Borinage.

Le député fédéral Eric Thiébaut (PS) a interpellé le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo) sur les problèmes récurrents et répétitifs que rencontrent les navetteurs de la ligne Bruxelles-Quiévrain.

« En décembre dernier, je lui demandais de nouveau que des mesures urgentes soient prises pour mettre fin aux retards aux heures de pointe, à la suppression des correspondances, au manque de voitures, mais aussi aux suppressions pures et simples des trains pour rejoindre son lieu de travail ou son domicile », explique celui qui est également bourgmestre d’Hensies. « Pour une fois, la réponse donnée par le ministre laisse entrevoir un espoir d’amélioration pour les navetteurs. »

De nouvelles voitures

Georges Gilkinet annonce en effet la mise en service progressive des nouvelles voitures M7. « Les vieilles automotrices AM80 de la liaison Quiévrain – Mons – Bruxelles – Liège sont progressivement retirées de la circulation et remplacées par des M7 flambant neuves », précise le ministre. « Depuis début octobre, près d’un tiers des trains de cette liaison sont des nouveaux trains M7, dans la composition la plus récente en Belgique. Le renouvellement de la flotte se fait progressivement, en fonction des livraisons du constructeur, mais améliore la fiabilité et la ponctualité du service, tout en apportant un confort supplémentaire indéniable pour les voyageurs. »

Le ministre indique également que « ce n’est pas moins de 55 millions d’euros qui sont investis sur les lignes 96 et 97 pour la période 2022-2024. »

« Inacceptable »

« S’il s’agit de bonnes nouvelles, les navetteurs dont je fais partie sont néanmoins impatients de voir les résultats concrets sur le terrain », précise toutefois Eric Thiébaut. « Les usagers des gares de Boussu, Hainin, Thulin et Quiévrain voient malheureusement régulièrement leur train s’arrêter définitivement en gare de Saint-Ghislain au retour de Bruxelles. Ils sont ainsi contraints de chercher dans l’urgence une autre solution pour rentrer chez eux après une journée de travail. C’est inacceptable ! Je resterai donc vigilant et continuerai de mettre la pression sur le ministre jusqu’à la fin de la législature. »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Mons Actu

Voir plus d'articles