Accueil Sports Football Football étranger Les championnats étrangers Liga - Espagne

Plus d’une dizaine de supporters de Valladolid sanctionnés pour insultes racistes contre Vinicius

L’ailier brésilien du Real Madrid a été victime de racisme à plusieurs reprises ces dernières semaines.

La Commission espagnole contre la violence dans le sport a annoncé lundi que des supporters de Valladolid seraient sanctionnés pour avoir proféré des insultes racistes contre le joueur du Real Madrid Vinicius Jr lors d’un match du Championnat fin décembre.

La commission a « entamé des procédures pour les sanctions proposées à l’encontre de plus de 10 supporters » après ces incidents, a indiqué le Haut conseil du sport (CSD) son instance de tutelle.

La Ligue espagnole avait porté plainte après la diffusion dans les médias de plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux où on pouvait entendre le public du stade José-Zorrila de Valladolid proférer des insultes racistes à l’encontre de l’attaquant brésilien lors du match remporté 2-0 par le Real Madrid.

La police rassemble encore des données avant de recommander des sanctions, qui comprennent des amendes de 4.000 euros et des interdictions de stades pour un an, a ajouté le CSD.

Vinicius Jr a été plusieurs fois visé par des insultes racistes, et avait dénoncé l’inaction de la Liga après le match à Valladolid.

La commission s’est aussi réunie lundi pour évoquer un autre incident impliquant le Brésilien de 22 ans : un mannequin portant son maillot du Real avait été pendu à un pont de Madrid avant le derby contre l’Atletico fin janvier.

Une bannière accrochée sur le même pont, situé non loin du camp d’entraînement du Real, portait elle l’inscription « Madrid déteste le Real ».

Selon le CSD, la police a ouvert une enquête pour identifier les auteurs de ces « actes méprisables » à l’aide de caméras de surveillance et d’images postées sur les réseaux.

Début décembre, la justice espagnole avait classé sans suite une enquête sur des chants racistes entonnés par certains supporters de l’Atlético Madrid en septembre à l’encontre de Vinicius.

Ces chants étaient « désagréables, inappropriés et irrespectueux », mais proférés dans le cadre « d’un match de football de rivalité maximale, accompagnés d’autres allusions désobligeantes ou moqueuses », avait justifié dans un communiqué le parquet de Madrid.

Notre sélection vidéo
Donnez votre avis sur le nouveau format de votre journal papier Sudinfo

Aussi en Liga

Voir plus d'articles