Un nonagénaire condamné à huit mois avec sursis pour un accident de la route mortel

Un nonagénaire condamné à huit mois avec sursis pour un accident de la route mortel

L’accident s’était produit le 7 décembre 2015, au carrefour entre le boulevard de la Woluwe et la rue de la Station à Woluwe-Saint-Lambert. Deux ouvriers avaient délimité un périmètre autour d’une bouche d’égout pour pouvoir laver le système d’évacuation des eaux usées. Leur échelle introduite dans le puits ne leur semblait toutefois pas stable, ils ont donc décidé d’utiliser une autre entrée. Lors qu’un des deux hommes est revenu à la surface pour récupérer un outil, il a dû s’extirper de l’égout. Juste à ce moment-là, un automobiliste nonagénaire a roulé par dessus la bouche d’égout ouverte, faisant tomber la victime de 67 mètres. L’homme est mort sur place.

Selon l’auditorat du travail, l’employeur de la victime n’avait pas pris suffisamment de mesures de sécurité. Le jeune ouvrier aurait été trop peu formé et aucun contrôle n’aurait été opéré sur son travail. L’auditeur avait requis une amende de 6.000 euros à charge de l’entreprise.

Le parquet avait requis, pour l’automobiliste, une amende, une peine de trois mois de prison avec sursis et une interdiction de conduire de trois mois. Le tribunal a estimé que l’accident ne relevait que de la responsabilité du nonagénaire et l’a condamné à huit mois de prison avec sursis.

Notre sélection vidéo