Accueil Régions Namur Sport local à Namur

Ott Tänak-Maxime Richard: la rencontre improbable entre le rallyman estonien et le kayakiste dinantais avant le Rallye des Ardennes

Le rallyman estonien et le kayakiste dinantais ont échangé quelques mots, ce vendredi en fin d’après-midi, à quelques heures du départ du rallye des Ardennes, disputé à Dinant. Nous y étions.

Dominique Dricot

Non, ce n’est pas un poisson d’avril programmé de longue date. Ott Tänak, l’homme qui donne souvent du fil à retordre à Thierry Neuville en WRC, est bien la tête d’affiche du rallye des Ardennes au volant d’une Ford Puma Rally1 Hybrid du même genre que la monture qu’il fait virevolter sur les étapes spéciales du mondial.

Vainqueur sur la neige suédoise, l’Estonien occupe, au terme des trois premières courses, la 4e position au championnat du monde. Et comme il compte refaire son retard de 9 points sur le leader Sébastien Ogier dans les prochaines manches, il s’est inscrit au rallye des Ardennes pour « bouffer du kilomètre sur l’asphalte mosan. avant le round en Croatie fin avril.

336633423_154379793918635_762784878412692960_n
Souriant, bien plus détendu qu’en WRC, le meilleur ennemi de Neuville s’est gentiment prêté au jeu des questions et des réponses au terme des reconnaissances. «Franchement, je suis ravi de participer à cette épreuve », affirmait-il. «Moi qui viens d’un pays forestier, c’est agréable de constater qu’il y a pas mal de portions dans les bois. Comme vous le savez, j’ai remporté le rallye d’Ypres l’an passé (Ndlr: ce fut sa dernière victoire avec l’équipe Hyundai dont il claqua la porte en fin de saison pour retourner chez Ford). Il n’y a pas l’ombre d’un doute: le tracé des spéciales ardennaises n’a rien de comparable avec les étapes dans le Westhoek. Ce qui me frappe, ce sont les multiples changements d’adhérence, souvent liés à l’usure de l’asphalte. Et comme on nous a promis une météo pourrie ce samedi, je suis prêt à croire que la plupart des virages seront couverts de boue. Qu’importe ! Je ne suis pas là pour prendre des risques. D’ailleurs, ma voiture n’interviendra pas dans le classement. Le but de cette escapade, c’est d’accumuler les kilomètres sur le macadam puisqu’il s’agira du même revêtement en Estonie dans trois semaines. L’important, c’est que je puisse effectuer une multitude de réglages, de sentir comment la Puma réagit selon telle ou telle modification du set-up. Pas question de prendre des risques inutiles. Par contre, je pense qu’on va se régaler. On trouve un peu de tout sur ce tracé: des routes assez larges qui favorisent le pilotage tout en trajectoire comme dans la Molignée ou à Leignon, des portions très techniques. Un vrai régal.»

«Un mec sympa»

Au terme de la prise de notes du tracé riche de quatre spéciales à effectuer trois fois, Ott Tänak a eu le plaisir de rencontrer Maxime Richard, notre ancien champion du monde de kayak.

«Ott est un gars très sympa», lançait le Dinantais. «Moi qui aime tant les sports mécaniques, c’était un vrai plaisir d’échanger avec lui. Il m’a même proposé une visite guidée de son « bureau de travail », l’habitacle de sa Puma de course. Quel plaisir de humer les senteurs de ce bolide de haute technologie depuis le baquet du pilote. Ces WRC sont des F1 de la route ! Cela n’a fait que renforcer mon idée, qu’un jour, je disputerai le rallye des Ardennes. Et même s’il s’agit d’une voiture de petite cylindrée, je suis sûr que je prendrai un maximum de plaisir.»

Notre sélection vidéo

Commentaires

0 Commentaire

Sudinfo Jeux - Jouez ici à Alphabeille. Défiez vos compétences et trouvez un maximum de mots !

Aussi en Namur Sport

Voir plus d'articles