Abonnez-vous pour 1€

Blanchiment sur le dark web: un policier bruxellois sous mandat d’arrêt

Illustration
Illustration - capture web

Le policier ne se rendait pas compte qu’il était dans l’illégalité, selon les propos de son avocat, Dimitri De Béco, relayés par la DH. « On attend d’un policier qu’il soit d’une moralité exemplaire, mais ce comportement présumément fautif n’a pas été commis dans l’exercice de ses fonctions », commente Guy Theyskens, porte-parole de la police fédérale. « Nous attendons de voir les suites judiciaires pour évaluer s’il y a lieu de prendre des mesures en interne. »

L’enquête concerne des services d’échanges de bitcoins contre de l’argent liquide ou inversement, proposés sur le marché en ligne localbitcoins.com, et plus particulièrement par le compte « Zhao Dong 1982 », actif en majeure partie en Belgique. Les transactions n’avaient lieu que pour d’importants montants (minimum 5.000 euros) ou contre une commission importante. Elles concernaient la Belgique mais aussi les Pays-Bas et l’Allemagne. Les échanges se tenaient dans des lieux publics comme des parkings, des hôtels, ou des établissements de restauration rapide.

À la demande d’un juge d’instruction du Limbourg, neuf perquisitions ont été menées mardi de la semaine passée à Bruxelles, Jette, Molenbeek-Saint-Jean, Laeken et Evere. Les policiers ont saisi 100.000 euros en liquide et 300.000 euros sur des comptes, tout comme du matériel informatique. Le policier Y.A. (33 ans) domicilié à Jette et son frère I.A. (31 ans) de Molenbeek-Saint-Jean ont été placés en détention pour blanchiment. La chambre du conseil d’Hasselt a prolongé vendredi leur détention pour une durée d’un mois.

Mercredi dernier, la police néerlandaise a également mené une perquisition à Maastricht chez A.V. (22 ans), soupçonné d’être un client des frères précités. Samedi, un Néerlandais (24 ans) a été placé en détention et inculpé de blanchiment.

Notre sélection vidéo