Le gouvernement prévoit l’arrivée d’un 4ème opérateur téléphonique: Proximus regrette

Belga
Belga

« Si cette situation fera en effet baisser les prix pour le consommateur à court terme, elle aura également des conséquences immédiates pour la qualité du réseau et la rentabilité du secteur, ce qui mettra inévitablement sous pression les investissements dans le réseau et l’emploi dans le secteur des télécommunications en Belgique », met en garde l’entreprise publique.

En conférence de presse, le ministre des Télécommunications Alexander De Croo (Open Vld) a réagi sèchement : « Je pense que les priorités de Proximus, c’est de se préparer et d’offrir plus d’innovation et de meilleures offres aux clients. Sa priorité doit être là et pas de critiquer l’actionnaire majoritaire (l’Etat belge, NDLR) ».

M. De Croo a rappelé l’existence d’une étude de la BNB selon laquelle les prix élevés des télécoms en Belgique poussent l’inflation à la hausse, ce qui entraîne en retour les salaires vers le haut et nuit à la compétitivité des entreprises belges. L’arrivée d’un quatrième opérateur serait donc bonne aussi « pour l’économie en général ».

Notre sélection vidéo