Abonnez-vous pour 1€

Les jeunes agriculteurs veulent interpeller le grand public sur leur avenir à la Foire de Libramont

Un question interpellante, en arrivant... (médaillon
: Steve Pierre)
Un question interpellante, en arrivant... (médaillon : Steve Pierre) - M.D.

« Moi, jeune agriculteur, ai-je encore un avenir ? », cette phrase a été inscrite sur deux grandes bâches aux abords de la Foire de Libramont. Si la Foire doit, avant tout, être une grande fête, il est évidemment important de réfléchir aux solutions pour les jeunes exploitants ou futurs exploitants agricoles. «  Ce message, c’est une manière d’interpeller le consommateur en général sur les contraintes de notre métier  », explique Steve Pierre, jeune éleveur de 25 ans dans la région de Noirefontaine (Bouillon) et membre de la Fédération des Jeunes Agriculteurs (FJA). C’est en effet la FJA qui est derrière cette action visant à sensibiliser le grand public sur la situation des jeunes agriculteurs.

Ce n’est un secret pour personne, le métier d’agriculteur est soumis à de lourdes contraintes. Et selon lui, il est de plus en plus difficile de se faire une place lorsque les crises s’enchaînent.

René Collin entend bien les doléances des jeunes éleveurs et assurent que des mesures concrètes sont ou seront bientôt mises en place.

Notre sélection vidéo