Abonnez-vous pour 1€

Le métier de boulanger: «Vraiment un travail d’artisan!»

Vidéos
Le métier de boulanger: «Vraiment un travail d’artisan!»

Lionel Werny, un souriant Liégeois de 34 ans, travaille au sein des ateliers Point Chaud depuis avril 2016. L’enseigne de restauration rapide à la française propose des produits de boulangerie, des pâtisseries, viennoiseries et sandwiches. Elle compte près de 50 magasins en Wallonie.

« Je suis rentré comme boulanger. Et en octobre 2016, je suis devenu responsable des ateliers. J’ai postulé chez Point Chaud parce que c’est une grosse boîte dynamique et avec beaucoup d’ambitions. »

Lionel Werny a étudié suivi des études professionnelles en boulangerie-pâtisserie à l’Institut Provincial d’Enseignement Secondaire (IPES) de Hesbaye, à Waremme. « J’ai très bien appris. Et c’est un très beau souvenir. Je me suis bien amusé ! »

« Quand je suis sorti, j’ai travaillé un an au Cora, puis pour plusieurs petits patrons. Je suis rentré chez Destiné. Et après quelques mois, je suis parti chez Crosset où je suis resté 8 ans. Et puis, j’ai quitté pour ouvrir mon propre commerce, un glacier, pendant 3 ans, mais l’hiver, c’était difficile. Je suis retourné chez Crosset. Et en avril 2016, je suis rentré comme boulanger chez Point Chaud. »

DIVERSITÉ

À quoi ressemble le métier de boulanger chez Point Chaud ? « Ce qui est chouette, c’est que les horaires sont décalés. Dans une boulangerie, on commence à minuit pour terminer à 8h/9h du matin. Chez Point Chaud, c’est 15h/23h. On n’a pas de soirées en famille mais on est déjà la nuit dans son lit. C’est pour moi très important. Le matin, on peut conduire les enfants à l’école, prendre le petit-déjeuner en famille. Niveau qualité de vie, c’est un chouette horaire par rapport à une nuit. Le boulanger chez Point Chaud fait un peu de tout : il pèse la pâte à la main comme chez un petit patron, il la pétrit, il façonne les pains… Il les fait lever, il les cuit, il les démoule, il les met dans les bacs… C’est vraiment un travail d’artisan ! »

Chaque jour, 5.000 pains sortent des ateliers de Point Chaud situés à Alleur en Province de Liège. « Beaucoup de gens pensent que Point Chaud c’est de l’industriel mais ce n’est pas du tout le cas. »

« Ce que j’aime dans mon métier, c’est que chaque jour est une nouvelle aventure. Une machine tombe en panne, il y a un malade… Chaque jour, il y a une petite surprise. Ce n’est jamais la même journée. Ce que je préfère, c’est le contact avec les gens. On travaille en équipe, donc on n’est jamais seul. On a toujours des choses à se raconter. Et c’est une bonne équipe. »

Lionel Werny est fier de son travail et se sent utile au sein de l’entreprise qui l’emploie. « Je suis vraiment content de travailler chez Point Chaud. »

NICOLAS DEWAELHEYNS

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo