Abonnez-vous pour 1€

Trente mois dont dix mois de prison ferme pour vente de cocaïne à Waterloo

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Photo news

Sa compagne, Nathalie S., née en 1981, est condamnée à dix-huit mois de prison assortis d’un sursis probatoire pour ce qui excède la détention préventive déjà subie, et 5.000 euros lui sont confisqués. En association, les deux prévenus ont vendu de la cocaïne à Waterloo durant plusieurs mois, y compris lorsque Salim B. a été remis en liberté sous conditions.

Des informations parvenues à la police locale avaient dénoncé le couple en mai 2017, et les écoutes téléphoniques ainsi que les perquisitions menées par les enquêteurs à l’époque avaient confirmé les ventes de cocaïne auxquelles les deux prévenus se livraient. Dans un coffre que le Waterlootois louait dans une agence bancaire, les policiers avaient trouvé deux sachets pour un poids total de 400 grammes de poudre blanche, ainsi que 2.000 euros alors qu’à cette période, le couple n’avait plus de revenu officiel.

Lors de la détention préventive de Salim B., sa compagne qui avait été laissée en liberté sous condition par le juge d’instruction avait immédiatement repris ce commerce illégal. C’est notamment ce qui a conduit le tribunal a considéré que les prévenus formaient une association. Et les ventes ont continué lorsque Salim B. a été remis en liberté sous conditions: une nouvelle perquisition au domicile des intéressés, menée en mars 2018, a permis aux policiers de saisir à nouveau des stupéfiants.

Notre sélection vidéo