Élections 2018: Gérald Bocken, épinglé dans Cash Investigation, a été évincé de la liste Ecolo suite au reportage!

Vidéo
Gérald Bocken, harponné par Elice Lucet sur le quai de la gare de Bruxelles-Shuman.
Gérald Bocken, harponné par Elice Lucet sur le quai de la gare de Bruxelles-Shuman. - Capture d’écran France2

C’est un coup classique d’Elise Lucet et de l’équipe de « Cash Investigation ». Quand une personne ne veut pas répondre à ses questions, la journaliste de France2 se rend directement sur place.

Or, Elise Lucet est venue spécialement à Bruxelles pour rencontrer Eamon Bates, un homme à la tête d’un bureau indépendant de lobbying. Un bureau qui porte son nom et qui abrite notamment le secrétariat de Pack2Go Europe, le lobby des fabricants d’emballage.

Mais les journalistes de Cash Investigation ont découvert que ces mêmes bureaux abritent aussi le secrétariat de l’ONG Clean Europe Network. Une structure qui lutte contre la pollution causée par les déchets, notamment en plastique. Une ONG dont le discours est très clair : ce sont les pollueurs les premiers responsables. Et bien évidemment, pas les industriels...

Last but not least, Eamon Bates est secrétaire-général de Pack2Go Europe, mais aussi de Clean Europe Network.

Conflit d’intérêts ?

En faisant le pied de grue devant la porte du bureau, Elise Lucet a obtenu au forceps une interview de Gérald Bocken, un collaborateur d’Eamon Bates. Paradoxe, celui qui va devoir s’expliquer sur ce conflit d’intérêts plutôt gênant est aussi... candidat sur la liste Ecolo à Rixensart pour les prochaines élections communales. Il occupe la neuvième place.

« Il n’y a pas de mal, selon vous, à être secrétaire-général d’une association qui se bat pour que l’Europe devienne propre en 2030, avec le moins de déchets possible… et d’être également secrétaire-général du lobby des industriels des emballages qui peuvent se retrouver partout en Europe… et polluer ? », lui demande Elise Lucet sur le quai de la gare, en évoquant le cas d’Eamon Bates.

Mais la réponse de Gérald Bocken est simple : « Vous voyez là, il y a un mégot de cigarette. Est-ce qu’on va incriminer le mauvais lobby du tabac parce que les consommateurs les jettent sur la voie ? Et vous, vous incriminez l’association européenne de producteurs d’emballages parce qu’un emballage est sur la voie publique ? Le coupable de la pollution, c’est le pollueur, pas le producteur ! »

Face à l’étonnement d’Elise Lucet, le lobbyiste confirme sa position. « Aucune responsabilité des industriels dans la pollution ? » insiste-t-elle. « Ah non… », lance-t-il deux fois avant de monter dans son train.

Evincé !

Quoi qu’il en soit, le reportage d’Elisa Lucet a eu de lourdes conséquences pour Gérald Bocken ! Ce mercredi matin, la tête de liste de la section d’Ecolo à Rixensart Bernard Buntinx nous a confirmé qu’il avait été décidé d’un commun accord que Gérald Bocken ne figurera plus sur la liste Écolo à Rixensart.

Notre sélection vidéo