En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Régions Centre Actualité de la région du Centre

Centre: qui se cache derrière les noms des listes

Lors de chaque scrutin, les listes vont et viennent, changent de nom, disparaissent, (ré)apparaissent, et certaines se fondent dans un cartel avec un vrai partenariat, d’autres sont carrément absorbées. Quelques-unes sont apparentées aux grands partis par leurs origines. Mais qui se cache réellement derrière certaines listes ?

Le 14 octobre, nous irons voter. En âme et conscience. Mais savons-nous qui se cache derrière les noms des listes que l’on nous propose (toutes les listes ont déjà été présentées dans une édition précédente) ?

À Binche, la liste Union a été fondée par André Navez, un membre du PS en dissidence avec la majorité menée par Armand Leroy (on se souviendra d’un pugilat épique en plein conseil communal). Liste pluraliste, elle a d’abord rassemblé des gens de bords différents (MR, PS, cdH). En 2000, Union monte au pouvoir, mais est renversée en 2006. Le MR et le cdH prendront leurs distances. Depuis 2012, la liste Union est plus apparentée Humaniste. Le MR est quant à lui devenu MR-CI pour les élections du 14 octobre et regroupe des candidats libéraux et du cdH.

Globalement, on peut constater que les partis traditionnels gardent leurs noms originels dans les fiefs où ils se sentent forts ou là où ils ont parfait leur assise. Par contre, on remarque les dégâts importants subis par le cdH même localement suite au retrait de Benoît Lutgen dans la coalition nationale, les Humanistes préférant se fondre dans la masse ou prendre du recul pour peut-être mieux sauter.

Les cas particuliers de Manage et Enghien sont explicités par ailleurs.

F. Schiavetto

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Centre Actu

Voir plus d'articles