La cascade d’Hyon est restaurée, reste à parfaire son écrin (vidéo)!

La cascade d’Hyon est restaurée, reste à parfaire son écrin (vidéo)!

Lieu emblématique d’Hyon, la cascade a presque retrouvé sa beauté d’antan. Pour rappel, en mai 2012, le gouvernement wallon débloquait 1,5 million d’euros pour refaire le site (pour un coût total de 1,83 million d’euros HTVA). Le chantier, débuté fin avril 2017, touche à sa fin.

« La restauration de la cascade s’est faite dans le respect du patrimoine », explique Julie Scandolo, ingénieur-architecte pour le bureau Origin Architecture & Engineering Group, qui s’est chargé des travaux avec BG Group Greisch. Cette société, spécialisée dans la rénovation de monuments et de sites patrimoniaux, œuvre dans toute la Belgique. Mais une cascade, c’était un challenge inédit ! « Ce qui était particulier, c’est qu’il fallait comprendre comment fonctionnait la vantellerie [le système de vannes, sous le pont]. Et puis, il fallait garder le cadre bucolique. » Pour cette Montoise d’origine, ce projet avait un goût particulier.

Le chantier a présenté quelques surprises qu’il a fallu gérer : « La principale difficulté, ça a été la nature du terrain. On savait que c’était marécageux, mais le terrain était plus mauvais que prévu. On a aussi trouvé des canalisations actives qui n’apparaissaient pas sur les plans.  »

(Julie Scandolo. En haut, à droite, un abri en construction).

Aménagements didactiques

Si le site est désormais accessible aux promeneurs, des aménagements doivent encore être terminés. Deux abris sont en cours de construction, au niveau du pont, et des panneaux signalétiques seront installés dans les prochains mois. Ils porteront sur l’histoire du site et sur les travaux de rénovation. Les vannes manuelles sous le pont sont également fonctionnelles, ce qui permettra une approche didactique pour les élèves. Elles n’ont par contre aucun effet sur le niveau de la rivière, celui-ci est géré par une autre vanne.

De plus, des travaux de verdissement sont prévus. Dans les prochains jours, le site sera débroussaillé et les semis seront faits fin septembre. « On va garder l’aspect herboré, mais les pointes des plantes seront un peu plus hautes. Ce seront principalement des espèces de roseaux », confirme Christophe Dhyme, de l’entreprise Fondu Landscape Architects, en charge de cet aspect du projet. « Pour encadrer les chemins, ce seront des masses arbustives. Des arbres seront aussi plantés sur le site. Principalement des chênes, des aulnes et des saules. » On se souvient que l’abattage de certains arbres avait suscité de vivres protestations. Les plantations auront lieu fin octobre- début novembre.

(Christophe Dhyme, avec le plan du site)

Une fois cet espace rendu aux Hyonnais, restera à le conserver dans un bel état. Nicolas Martin (échevin en charge de l’urbanisme) et Mélanie Ouali (échevine en charge des espaces publics), présents à l’inauguration, espèrent qu’il ne souffrira pas des incivilités.

Le site pourrait même se développer à l’avenir : lors des travaux, les ouvriers ont retrouvé un sentier peu utilisé, menant derrière l’église. Mais pour le connecter à la cascade, il faudrait installer une passerelle. Une idée pour les années futures ?

La cascade est restaurée, place à l’embellissement du site
!
La cascade est restaurée, place à l’embellissement du site ! - N.Z.

Notre sélection vidéo