Abonnez-vous pour 1€

Un policier craint de perdre un oeil suite aux heurts lors de la manifestation de ce vendredi: «Pour le moment, je ne vois plus rien»

Rassemblés en front commun syndical, les manifestants étaient partis ce vendredi du boulevard Albert II, non loin de la gare du Nord, à 11 h 30.

Ils ont arpenté les boulevards de la Petite Ceinture. Pour converger ensuite vers la rue de la Loi, à proximité du parlement et des cabinets ministériels. « Si le ministre ne veut pas nous rendre visite lui-même, nous irons nous-même jusqu’à lui », se disait-il du côté des nombreux pompiers présents, qui étaient on ne peut plus révoltés et voulaient ici dénoncer un « détricotage progressif de leur statut qui ne permettra de faire que des économies de pacotilles ».

C’est précisément à cette hauteur que la situation a ensuite quelque peu dégénéré entre pompiers et policiers. La police est intervenue avec deux autopompes et plusieurs combis lorsque des pompiers ont jeté quelques canettes de bière dans leur direction et déplacé quelques chevaux de frise pour tenter de forcer le passage.

Les forces de l’ordre ont répliqué non seulement en faisant usage de gaz lacrymogène, mais aussi de canons à eau, touchant au passage leur commissaire de police, Philippe Vandenhole, à l’œil droit. « J’ai donné l’ordre d’utiliser le canon à eau pour calmer les manifestants. Mais j’ai été touché par un jet dont la pression de sortie est de 20 bars », explique Philippe Vandenhole, depuis son lit d’hôpital, qui a fini à terre « en sang ».

Le commissaire Vandenhole ne pourra pas reprendre le travail avant deux semaines au moins et il craint également que les séquelles ne soient irréversibles. « Pour le moment, je ne vois plus rien de cet œil. Les médecins ne savent pas encore dire si le nerf optique a été touché, il faut attendre, mais je crains pour mon œil », confie notre victime qui est également le commandant de la brigade des pompiers volontaires de Renaix et le bras droit du célèbre commissaire Vandersmissen. Lequel avait, pour rappel, été agressé par un manifestant ivre en 2016.

Notre sélection vidéo