Cet hiver, prenez soin de votre chaudière comme de votre voiture…

Cet hiver, prenez soin de votre chaudière comme de votre voiture…

1. Faire entretenir sa chaudière et passer le contrôle périodique

Le contrôle périodique de la chaudière est un peu l’équivalent du contrôle technique de votre voiture. C’est une obligation légale. Tous les ans pour les chaudières à mazout quelle que soit la Région, tous les 3 ans en Wallonie et Bruxelles et tous les 2 ans en Flandre pour les chaudières au gaz. Son but : vérifier que l’appareil est conforme aux normes : CO, aération de l’espace de chauffe, etc. Vous recevez d’ailleurs une attestation d’entretien du chauffagiste agréé.

L’entretien de la chaudière vous permet, entre autres, de procéder aux réglages pour éviter les pannes de chaudière et le gaspillage du combustible. Avant l’hiver, pensez-y ! D’autant qu’il existe d’autres raisons d’entretenir sa chaudière …

 

2. Isoler les tuyaux de chauffage

Vous avez troqué vos pneus été contre des pneus hiver. Vos tuyaux de chauffage aussi ont besoin de passer en mode hiver ! Entourez-les d’une gaine d’isolation. Vous éviterez les pertes de température et votre eau sanitaire sera chaude plus vite. Saviez-vous qu’un tuyau non isolé représente l’équivalent de la consommation d’une ampoule de 60 W fonctionnant en continu ?

Vous ne savez pas comment faire ?

 

 

3. Purger les radiateurs

Pour que le moteur de votre voiture soit performant, vous procédez régulièrement à une petite vidange. Histoire de lubrifier, protéger et nettoyer les éléments du moteur. Pour bien fonctionner, vos radiateurs ont aussi besoin d’une petite « vidange ». On n’y fait pas couler d’huile, non, mais on les purge pour évacuer l’air qui s’y est installé. C’est nécessaire pour que les radiateurs chauffent de façon uniforme. Là aussi, on vous guide sur la manière de faire :

 

 

Pour augmenter la diffusion de la chaleur, enlevez la poussière des radiateurs, et pour économiser jusqu’à 7,5 % de combustible, placez un réflecteur derrière vos radiateurs situés contre les murs donnant à l’extérieur et non isolés.

 

4. Checker la pression

La pression des pneus a un grand impact sur l’utilisation de la voiture et sur la sécurité. Quand la température chute, la pression de pneus aussi. Il est donc nécessaire de la vérifier régulièrement et de l’ajuster. La pression d’eau de votre chaudière est aussi un élément crucial pour son bon fonctionnement.

Trop haute, la pression peut endommager la chaudière. Trop basse, elle réduit son efficacité. La pression idéale ? Entre 1 et 2 bars selon la taille de votre installation de chauffage et la hauteur de la maison (on ajoute 1 bar par 10 m de hauteur). Veillez à ce qu’elle ne chute jamais sous 1 bar. La pression idéale pour votre chaudière est indiquée dans la zone verte du manomètre.

 

Voici comment ajuster la pression…

 

 

5. Régler la température du ballon d’eau chaude sur 60°C

Au-delà de 100°C, un moteur de voiture peut se dégrader voire carrément rendre l’âme. En maintenant une bonne température, vous évitez ces désagréments et vous assurez aussi votre confort en maintenant la température au sein de l’habitacle. Pour votre ballon d’eau chaude, c’est un peu pareil. Une température moins élevée prolonge sa durée de vie. Entre autres parce qu’il y aura moins de formation de calcaire.

Régler la température du boiler sur 60°C est amplement suffisant. Cela permet de faire des économies de chauffage et d’eau. Plus besoin de jouer avec l’eau froide pour obtenir la bonne température sous la douche ! Veillez toutefois à ne pas descendre sous les 60°C pour éviter la prolifération de germes et de bactéries.

Vous n’avez pas encore faitentretenir votre chaudière ? Avec ENGIE, vous profitez d’un service complet qui vous envoie un technicien agréé pour un entretien.

Bénéficiez maintenant de 20% de réduction sur l’entretiende votre chaudière.