Abonnez-vous pour 1€

Elections communales 2018: après sa défaite contre son frère Benoit, Jean-Pierre Lutgen fait ses adieux à Bastogne

Les têtes étaient basses au moment d’annoncer le résultat.
Les têtes étaient basses au moment d’annoncer le résultat. - David Martin

Pleine d’ambition, la liste des « Citoyens Positifs » avait d’ores et déjà annoncé qu’elle ne comptait pas faire de la figuration lors des élections communales de ce dimanche. En réunissant quatres partis traditionnels et des citoyens non-apparentés, l’objectif était clair : renverser la majorité cdH actuelle. Pour parvenir à ses fins, le mouvement citoyen avait fait appel à Jean-Pierre Lutgen, le CEO d’Ice-Watch.

Un duel très attendu entre les frères ennemis qui présageait un scrutin pour le moins serré. Et pourtant, le résultat est sans appel : Benoît Lutgen a fait un carton plein aux élections en récoltant 64 % des suffrages, 17 sièges et en conservant sa majorité absolue. La déception était de taille du côté des « Citoyens Positifs » ce dimanche soir. En récoltant 32,07 % des suffrages et huit sièges, l’ambitieuse liste n’a guère fait mieux que la liste @venir, en 2012. La liste menée par Jean-Pierre Lutgen essuie donc une lourde défaite.

Au Q.G. de la liste, installé sur la place Mc Auliffe, à côté des locaux d’Ice-Watch, l’heure était loin d’être à la fête. Mais bon joueur, le CEO d’Ice-Watch a pris la parole, entouré de ses colisiters pour reconnaître sa défaite. «Je félicite mon frère pour sa victoire. Il semble que le cdH sera encore au pouvoir pour des années à Bastogne. Nous pensions que notre engagement citoyen allait séduire mais les électeurs ont parlé. » Il en a également profité pour annoncer son retrait de sa « courte » carrière politique. « C’est fini pour moi », a-t-il dit. « En ce qui concerne le conseil communal, je laisse ma place à Ludovic Moinet, second candidat-bourgmestre. »

L’avenir d’Ice Watch loin de Bastogne

Mais la question qui se pose désormais est de savoir si Jean-Pierre Lutgen et son entreprise horlogère vont aller voir ailleurs. « Mon avenir n’est plus à Bastogne », a-t-il lâché, confirmant l’information à demi-mot. En septembre dernier, déjà, il nous confiait qu’il réfléchissait à une éventuelle délocalisation s’il n’était pas élu. « Si les conditions sont bonnes, je continuerai mes investissements dans ma ville. Si elles ne le sont pas, on prendra sûrement d’autres dispositions… Il faut bien comprendre que « Ice-Watch doit montrer qu’elle est une image de marque auprès de ses clients. Sans la bonne collaboration de la commune, c’est impossible  ».

Il est donc plus que probable que l’on assiste prochainement à une délocalisation des locaux d’Ice-Watch. Et quand on connaît l’habitude du manager de joindre la parole à l’acte, il y a fort à parier que ce ne sont pas des paroles en l’air.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be