Allemagne: expulsion d’un Marocain impliqué dans le 11 septembre

M. el-Motassadeq, mains menottées et un bandeau sur les yeux, escoré à Hambourg par deux officiers de police vers un hélicoptère prêt à décoller.
M. el-Motassadeq, mains menottées et un bandeau sur les yeux, escoré à Hambourg par deux officiers de police vers un hélicoptère prêt à décoller. - AFP

Peu avant 16h00 GMT, Mounir el-Motassadeq, 44 ans, a été embarqué dans un avion d’une compagnie marocaine depuis l’aéroport de Francfort pour être renvoyé dans son pays d’origine, a précisé un porte-parole de la police aéroportuaire à l’agence de presse allemande DPA.

Plusieurs policiers l’accompagnent. Il avait été transféré en milieu de journée de sa prison de Hambourg vers Francfort.

Des photos des médias allemands ont montré M. el-Motassadeq, mains menottées et un bandeau sur les yeux, être escorté à Hambourg par deux officiers de police vers un hélicoptère prêt à décoller.

Mounir el-Motassadeq a purgé presque la totalité d’une peine de 15 ans de prison pour complicité dans le meurtre de 246 passagers et membres équipage des avions détournés lors des attentats du 11 septembre 2001.

Il avait aussi séjourné en prison juste après son arrestation en 2001. Il a été le premier à être condamné pour complicité dans les attaques contre le World Trade Center et le Pentagone.

L’homme avait admis des liens avec les pilotes, mais toujours nié avoir été impliqué dans les attentats au cours d’un procès qui avait duré cinq ans en Allemagne.

Le Marocain était un ami de membres d’une cellule djihadiste basée à Hambourg, y compris de Mohammed Atta, le pilote du premier avion qui s’est écrasé contre la tour nord du World Trade Center.

Il avait été accusé de les avoir couverts pendant qu’ils prenaient des cours d’aviation aux Etats-Unis et de leur avoir transféré de l’argent depuis l’Allemagne.

Notre sélection vidéo