Alda Greoli rejette les critiques de Fadila Laanan sur la politique culturelle

PHOTONEWS_10687276-020
Photo News

Présentant son bilan, la Bruxelloise avait notamment critiqué la redéfinition des contrats-programmes menée fin de l’année dernière par Mme Greoli, pointant un manque de transparence et un budget trop court, ce qui avait expliqué la frustration exprimée par de nombreux acteurs culturels, selon Mme Laanan.

Interrogée lundi en commission sur ces propos par le député d’opposition Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), Mme Greoli ne s’est pas privée de remettre sa collègue à sa place.

« La Cocof n’a pas été concertée car elle n’avait pas à l’être », a répliqué la centriste. « La loi du 8 août 1980 est claire sur la répartition de compétences entre nos institutions. De la même manière, la Cocof ne me concerte pas dans les politiques qu’elle mène », a-t-elle observé avant d’envoyer une nouvelle pique.

« Dans le dossier des Arts de la scène j’ai pris mes responsabilités sur base des avis des instances d’avis et de l’analyse qu’a faite mon cabinet de toutes les demandes. J’ai surtout refinancé le secteur à concurrence de 10 millions d’euros. Cela n’avait été réalisé, ni même envisagé auparavant », a lâché la ministre Greoli à l’adresse de son prédécesseur qui n’était autre que… Fadila Laanan.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo