Abonnez-vous pour 1€

Elections 2018: le MR reconduit son alliance avec le PS pour diriger le Brabant wallon

Elections 2018: le MR reconduit son alliance avec le PS pour diriger le Brabant wallon
Photo News

Les Réformateurs, au soir du 14 octobre, avaient le choix: ils gardaient 38,27% des suffrages (contre 42,44% en 2012) en restant premier parti en Brabant wallon, leur partenaire socialiste affichait 14,24 % (en baisse de 3%) tandis qu’ Ecolo est devenu le deuxième parti avec 23,59% (en hausse de 7,3%). L’accord intervenu entre le MR et le PS sera soumis au vote des membres de la Fédération MR du Brabant wallon jeudi soir.

Le MR dit avoir joué en quelque sorte un rôle de «formateur» en rencontrant plusieurs partenaires pour évaluer les points de convergence des programmes. Et dans ce cadre, les propositions d’Ecolo ont été analysées, puis rejetées.

«Nous avons fait ce travail d’analyse par respect et aussi pour voir si une collaboration était envisageable. Nous nous sommes rendus compte que les demandes écologistes ne pouvaient pas rencontrer l’équilibre financier de la Province. On connaît la situation des provinces et, à un moment, il faut faire des choix. Est-il préférable de construire des écoles, des crèches etc. pour répondre aux besoins concrets de la population, ou couper dans les budgets pour créer de nouvelles politiques plus idéologiques?», détaille le président de la Fédération MR du Brabant wallon, Jean-Paul Wahl.

L’actuel président du collège provincial, Mathieu Michel (MR) évoque aussi la volonté du MR de faire évoluer l’institution vers une plus grande supracommunalité et des services directs aux citoyens, ce qui ne correspondait apparemment pas à la vision d’Ecolo.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo