Jack décède après s’être injecté une grande quantité de silicone dans les testicules (photos)

Jack Chapman (à droite) avec son petit-ami Dylan (à gauche)
Jack Chapman (à droite) avec son petit-ami Dylan (à gauche) - Capture thesun.co.uk

Jack Chapman n’est plus. Cet Australien de 28 a perdu la vie à Seattle, aux Etats-Unis, après s’être injecté une large quantité de silicone dans les testicules. Selon son acte de décès, « l’injection de silicone » figure parmi l’une des quatre causes de sa mort, aux côtés de trois autres liées aux poumons, comme le rapporte The Sun.

Capture thesun.co.uk

Jack Chapman, dont le pseudonyme était Tank Hafertepen, avait déjà des images de lui avec des organes génitaux élargis. Il était également connu pour ses injections de « solution saline » dans son scrotum.

Interrogée dans l’émission The Project sur Channel 10, Linda Chapman, la maman de Jack, a accusé le copain du jeune homme, Dylan Hafertepen. « Quel genre de personne s’injecte du silicone dans ses testicules… Quel genre de personne fait ça ? Quelqu’un qui se sent si mal dans sa peau, quelqu’un qui était vulnérable, qui voulait juste votre amour à tout prix… et le coût de sa vie ».

Pour elle, Dylan est le principal responsable. Elle le qualifie d’ailleurs de « maître du bondage ». « Je n’ai pas eu l’occasion de lui dire au revoir, il a passé environ une semaine à l’hôpital et personne ne pensait qu’une mère voudrait le savoir ? ».

Si le petit-ami s’est défendu en affirmant que Jack ne voulait pas que sa mère soit au courant des problèmes de santé de son fils « sauf si cela était absolument nécessaire », Linda se questionne sur le fait que l’entièreté de l’héritage de son fils, soit près de 200.000 dollars, ira à Dylan.

Notre sélection vidéo