Abonnez-vous pour 1€

Toujours pas d’abri de nuit en Brabant wallon: la Province veut relancer le débat

Toujours pas d’abri de nuit en Brabant wallon: la Province veut relancer le débat

Le député provincial en charge des affaires sociales en Brabant wallon, Tanguy Stuckens (MR), confirme que, comme l’a fait remarquer la RTBF jeudi, il n’y a toujours pas d’abri de nuit en Brabant wallon. La Région wallonne oblige toutes les villes de plus de 50.000 habitants - il n’y en a pas en Brabant wallon - à disposer d’une telle structure, et exige également un abri de nuit par province. La Province du Brabant wallon a prévu un crédit d’ouverture de 50.000 euros, non utilisé en 2017 et 2018 et l’a remis dans son projet de budget 2019. Tanguy Stuckens compte relancer les discussions.

Des réunions ont eu lieu lors de la précédente législature, et la piste de l’ouverture d’un abri de nuit à Ottignies-Louvain -la-Neuve tenait la corde, mais le projet n’est toujours pas concrétisé. La Province se dit toujours prête à soutenir ce projet, avec un crédit d’ouverture de 50.000 euros (pour l’acquisition ou l’aménagement d’un local) ainsi qu’une aide au fonctionnement «pour assurer la solidarité du Brabant wallon tout entier» au CPAS qui prendra la gestion de cet abri de nuit en charge.

«La Région wallonne a pris un décret qui exige qu’il y ait un abri de nuit dans chaque province mais sans dire qui en est responsable, ni qui le met en œuvre, et en n’apportant qu’un financement représentant moins de 10% des coûts d’une telle structure. Mais tous les CPAS brabançons wallons savent bien que la Province est prête à soutenir l’initiative. Maintenant que le nouveau collège provincial est en place, je compte vérifier si la volonté politique est toujours intacte à Ottignies pour aboutir à une solution. On va relancer les discussions. Et si les CPAS considèrent que cet abri n’est pas nécessaire, il faudra que cette position soit assumée par l’ensemble des partis politiques», indique Tanguy Stuckens.

Notre sélection vidéo