Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Plusieurs stations déjà en pénurie de carburant après les actions des «gilets jaunes»: les manifestants finalement contraints de quitter les lieux

Certaines pompes commencent à être à sec en région liégeoise.
Certaines pompes commencent à être à sec en région liégeoise. - S. Kip

Depuis vendredi dernier, comme ils l’avaient annoncé, des citoyens ont décidé de dénoncer la hausse constante des prix des carburants. Pour ce faire, ils bloquent les dépôts pétroliers. C’est le cas, notamment à Wandre et à Sclessin en région liégeoise.

Des huissiers mandatés

Des huissiers de justice ont à nouveau été mandatés lundi matin à Wandre et Sclessin pour contraindre les « gilets jaunes » à quitter les dépôts de compagnies pétrolières où ils protestaient, a indiqué la zone de police de Liège.

S’ils étaient encore nombreux dimanche soir et lundi matin à avoir fait le déplacement du côté de Wandre et Sclessin, les « gilets jaunes » ont finalement été dans l’obligation de quitter les lieux. Il était près de 8h00 ce lundi quand des huissiers de justice sont arrivés, en compagnie de la police de Liège, pour contraindre les manifestants à abandonner leur projet de protestation. Il en a été de même une heure plus tard à Wandre.

« Des huissiers se sont rendus devant les dépôts de Total et Avia à Wandre. À 9h15, les piquets étaient effectivement levés », a confirmé en début de matinée la zone de police liégeoise. « Sclessin a vécu la même situation très tôt ce matin, mais entre-temps, des manifestants sont revenus sur les lieux. Les huissiers viennent d’être à nouveau prévenus et sont actuellement en route. C’est une situation qui risque de se reproduire de manière régulière ce lundi. »

Des stations touchées par la pénurie

Après trois jours consécutifs de blocage, plusieurs stations ne peuvent plus desservir tous leurs clients. C’est le cas notamment de la station Shell sur le quai du Barbou où il ne reste plus que de la V-Power Diesel. « Les automobilistes râlent et repartent mécontents », précise le tenancier du shop.

►► La liste des stations touchées par cette pénurie ne cesse de s’allonger !

Des camions de livraison de mazout de chauffage bloqués

Des membres du mouvement des « gilets jaunes » présents devant les dépôts de compagnies pétrolières bloquent également des camions qui livrent du mazout de chauffage, déplore lundi la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco). Les dépôts de Feluy et Wierde sont toujours bloqués mais la Brafco écarte tout risque de pénurie de carburant.

Le dépôt de Sclessin a lui été libéré lundi matin tandis que celui de Wandre devrait être à nouveau disponible dans le courant de la journée. Des huissiers de justice y ont été mandatés pour contraindre les « gilets jaunes » à quitter les dépôts de compagnies pétrolières où ils protestent. « Des mesures de sécurité avaient aussi été prises en raison de la présence de braseros », ajoute Olivier Neirynck, directeur technique de la fédération.

Les dépôts de Feluy et Wierde restent bloqués par les manifestants.

La Brafco déplore également le blocage des camions qui doivent charger du mazout de chauffage, contrairement à ce que les « gilets jaunes » avaient annoncé ce week-end.

Elle écarte toutefois tout risque de pénurie de carburant même si le réapprovisionnement prend davantage de temps ce lundi. « Il n’y a pas de raison de paniquer, surtout que nous avons d’autres solutions en cas de besoin. »

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo