Abonnez-vous pour 1€

«Gilets jaunes»: le point sur la pénurie de carburant dans chaque province, le Hainaut reste le plus touché!

Vidéos
Certaines pompes sont vides
!
Certaines pompes sont vides !

Olivier Neyrinck, porte-parole de la Brafco (Fédération belge des négociants en combustibles et carburants) a changé radicalement de discours ce mardi. Lui qui la jouait zen jusqu’ici, en répétant en boucle que les Gilets jaunes ne parviendraient pas à bloquer totalement l’approvisionnement des stations-service, reconnaît à présent que la situation est « grave et inquiétante ». Il faut dire qu’entre lundi et mardi, la situation a terriblement dégénéré avec, entre autres, un camion-citerne incendié à Feluy, alors qu’il était rempli de diesel. « J’ai aussi appris qu’à Wandre, 8 camions-citernes qui avaient passé les barrages avec autorisation de remplir, ont été vandalisés. On leur a coupé les pipettes des pneus, mais plus grave encore, il y a eu des cisaillements de câbles de frein et de tuyauteries électriques sur les camions ! »

►► L’opération pacifiste des gilets jaunes prend une tournure de plus en plus musclée  : « Si les « Gilets » bloquent la réserve générale, on enverra l’armée ! »

Le point par province : le Hainaut reste le plus touché

Hainaut : C’est dans cette province, spécialement entre Charleroi et La Louvière, que la situation était la plus critique mardi soir. Aux pompes du Cora de Châtelineau, la moitié des pompes était vide. C’était aussi le cas de la pompe Totalfina en bas de l’avenue Paul Pastur à Charleroi. Dans la région de Feluy, les chauffeurs caillassés ne voulaient plus assurer leurs livraisons. Du côté de Mons et de la Wallonie picarde, on en renseignait pas de situation de pénurie.

Liège : Hormis quelques exceptions, la plupart des pompes ont été réapprovisionnées en journée. Des pénuries de Diesel ont été constatées à Theux dans les deux pompes Total. À Liège, la pénurie n’est plus de mise : les barrages ont tous été levés.

Luxembourg : La station Total « Les Routiers » à Noirefontaine est en pénurie. Situation critique à Virton.

Namur : Les pompes de Sclayn et de Lives-sur-Meuse étaient vides. Situation critique à Ciney, Dinant et Beauraing.

Bruxelles et le Brabant wallon : Situation calme.

►► La Brafco est de plus en plus inquiète : « Le Hainaut est très impacté, mais la région liégeoise commence à tirer la langue aussi. »

Notre sélection vidéo