Les Gilets jaunes? «C’est un échec du syndicat» pour le président de la FGTB Verviers

La FGTB rejoindra-t-elle le mouvement
? La question reste ouverte.
La FGTB rejoindra-t-elle le mouvement ? La question reste ouverte. - V.M.

Est-ce que le mouvement des Gilets jaunes n’est pas le signe d’un échec des syndicats ?

Effectivement, c’est un échec de notre part et je pense qu’on doit balayer devant notre trottoir. On avait, en 2014, fait pas mal de boulot. Il y avait une forte mobilisation au début de ce gouvernement. On a cru bon, malheureusement, d’arrêter cette mobilisation, contre l’avis même de nos militants, pour pouvoir aller négocier. On a bien dû constater qu’on s’est fait rouler dans la farine par le gouvernement et, depuis lors, ça a été difficile de redémarrer parce qu’il y a des tensions internes, pas de front commun entre organisations syndicales, pour différentes raisons… Quand on fait des actions, ce sont bien souvent des actions d’une journée, des manifestations qui ne conviennent plus à un certain nombre de nos membres qui veulent des actions plus dures, plus longues du type Gilets jaunes. C’est un constat d’échec mais on voit aussi qu’une certaine partie de Gilets jaunes n’était pas à nos côtés non plus quand nous organisions des actions. C’est dommage qu’on n’ait pas pu leur faire entendre ce qu’on avait à dire et l’intérêt d’être solidaire dans tous les combats.

► Est-ce que la FGTB pourrait rejoindre les rangs des Gilets jaunes ? Il répond.

Notre sélection vidéo