Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Près de 1.500 retraits d’implants mammaires en Belgique en 2017

Près de 1.500 retraits d’implants mammaires en Belgique en 2017
123RF

Les raisons de ces retraits sont multiples: lésions, écoulements, douleurs, absence de sensation dans la poitrine, inflammation des tissus entourant le silicone, perte d’énergie ou encore douleurs musculaires.

Par manque d’information, les femmes qui se font poser une prothèse sont souvent inconscientes des risques ou des effets secondaires potentiels. «Ces implants doivent pourtant être changés tous les dix ans», souligne Hugues Malonne de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

Il apparait aussi que les prothèses mammaires peuvent être à l’origine d’un cancer du système immunitaire, une pathologie rare baptisée Breast Implant-Associated Anaplastic Large Cell Lymphoma (BIA-ALCL) et qui touche 570 femmes à l’échelle mondiale.

Le manque d’information des patientes s’expliquerait par l’important travail de lobbying des industriels de la technologie médicale, selon l’enquête.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo