Abonnez-vous pour 1€

Rejet de Guy Nita dans l’opposition: «Ça faisait un socialiste en moins, j’étais donc l’homme à abattre»

Guy Nita est très déçu par la décision prise par l’USC.
Guy Nita est très déçu par la décision prise par l’USC. - N.E.

Après trois ans passés dans la majorité, vous voilà de retour dans l’opposition. Comment avez-vous pris la nouvelle ?

Humainement, ça a été un choc, tant pour moi que pour mon groupe. Sincèrement, le bourgmestre Jean-Claude Debiève voulait poursuivre notre alliance. Mais il était le seul du côté socialiste, il n’a pas du tout été suivi par sa base.

En voulez-vous à des personnes en particulier ?

Mes anciens collègues échevins m’ont planté un couteau dans le dos. C’est eux qui ont influencé la décision prise par l’USC. J’ai l’impression que je gênais. Si j’étais de nouveau entré au collège, ça faisait un socialiste en moins. J’étais donc l’homme à abattre. Des échevins ont même colporté de fausses rumeurs en disant que je piquais leurs idées et que je ne connaissais pas mes idées.

►► Quel sera le rôle de Guy Nita dans l’opposition?

►► Retrouvez ICI la suite de cette interview