Décès de Philippe Moureaux: les réactions des Molenbeekois

Philippe Moureaux.
Philippe Moureaux. - D.L.L.

L’ex-bourgmestre Françoise Schepmans a cotoyé Philippe Moureaux à Molenbeek depuis les années 80. Elle a tenu à réagir sur Facebook.

L’ex-échevine Sarah Turine (Ecolo) a posté un long message sur Facebook.

« J'apprends à l'instant le décès de Philippe Moureaux. Même si les désaccords sur la gestion politique de la commune étaient nombreux entre lui et moi, j'ai toujours gardé un profond respect pour l'homme de culture, de débats et de convictions qu'il était ainsi qu'une admiration pour le courage dont il a fait preuve en bataillant parfois contre vents et marées quand il était porté par ses convictions. Je lui dois également d'avoir contribué au tout premier plan à la forge de mes premières armes politiques quand j ai débarqué comme cheffe du seul groupe démocratique d'opposition au conseil communal qu'il dirigeait d'une main de fer. C est avec une certaine émotion aujourd'hui que j'apprends son décès et fais part de mes sinceres condoléances à sa famille et ses proches. »

L’ex-échevin et aujourd’hui chef de groupe PS au conseil communal de Molenbeek, Jamal Ikazaban a rendu hommage à celui qui l’a fait entrer en politique.

Le mari de Catherine Moureaux, la fille de Philippe Moureaux, a posté également un long message sur facebook.

« A toi qui nous as quittés ce matin, j’adresse ces quelques mots. A défaut de refléter pleinement le sentiment qui m’habite, puissent-ils au moins m’aider à contenir partiellement l’émotion qui me submerge ! Nous nous sommes connus, il y a une quinzaine d’années. Enfin, toi tu m’as connu et moi je t’ai rencontré « en vrai ». Je connaissais depuis la fin des années 80, grâce à mon intérêt précoce pour les médias, la personnalité publique que tu étais. A l’instar de François Mitterrand et d’autres personnalités que j’admirais déjà à l’époque, tu faisais partie, pour l’enfant des classes populaires que j’étais, de ces dirigeants qui, à la fois, donnaient de la voix pour nous défendre face aux riches et aux puissants et nous montraient la voie de l’émancipation et de l’espoir. J’ai ensuite eu l’opportunité d’apprécier l’homme que tu étais. Ton départ laissera un vide immense dans la vie de tes proches. La faucheuse n’emportera cependant pas les souvenirs des moments que j’ai eu la chance de partager avec toi. Nul doute que ton aura n’en finira pas d’emplir toujours ces quelques salles de réunion, lieux de vacances ou restaurants dans lesquels nous avons partagé nombre de moments privilégiés. Je vais certainement garder en mémoire nos discussions parfois un peu animées, parfois un peu arrosées, toujours intéressantes. Elles vont beaucoup me manquer. Ces derniers temps, alors que le crabe continuait sa sinistre progression, ton intérêt pour la sortie de mon essai faisait plaisir à voir. Tu m’avais, à de nombreuses reprises, encouragé et soutenu dans cette démarche. Tes relectures m’ont été précieuses dans l’élaboration du livre. Il y a encore quelques jours, tu semblais fier de moi lorsque tu le montrais aux gens qui venaient te visiter. J’étais aussi, je dois l’avouer, fier qu’il se trouve sur ta table de chevet. Je n’ai pas eu l’occasion de te le dire lors de ma dernière visite, mais je voulais te dire merci. Merci pour m’avoir appris tant de choses, pour ta bienveillance, pour tes encouragements, pour ton soutien. Merci pour le beau-père mais aussi l’ami et la référence intellectuelle que tu as été pour moi. Carlos »

La députée bruxelloise Kenza Yacoubi a posté une publication sur Facebook. « Philippe Moureaux nous a quitté. Mes sincères condoléances à Catherine et à sa famille. Immense tristesse. Un homme hors du commun, un intellectuel, visionnaire et doté d'un courage politique qui nous manquera. J'ai eu la chance de terminer avec lui ses dernières années politiques. Être sa collaboratrice au Sénat a été un honneur pour moi.J'ai découvert l'auteur ce qui nous a valu des heures de discussions. Une complicité que je n'oublierai jamais. Merci. »

La jeune conseillère communale à Molenbeek Leila Agic a rendu hommage sur Facebook

Le chef de file du cdH local, Ahmed El Khannouss témoigne également.

Notre sélection vidéo