Abonnez-vous pour 1€

Le bilan du mayorat d’Elio Di Rupo et ses envies pour Mons: «J’ai beaucoup de médailles mais je ne les porte pas» (vidéos)

«
Avoir été bourgmestre de Mons a été un très grand privilège
».
« Avoir été bourgmestre de Mons a été un très grand privilège ». - E.G.

Le 3 décembre au moment de la prestation de serment de Nicolas Martin, votre successeur, quelle a été votre pensée ?

C’était un moment que j’avais prévu depuis longtemps. C’est moi qui ai décidé de ne pas me porter candidat bourgmestre. Je n’ai pas voulu conduire la liste, j’ai voulu la pousser donc, au moment où je fais cet acte-là, je sais que le 3 décembre ce sera quelqu’un d’autre. J’espérais bien sûr que ce soit Nicolas Martin.

Lors de l’installation du nouveau conseil le 3 décembre, vous avez été longuement applaudi au moment où vous avez pris votre place parmi les conseillers communaux. Cependant certains auraient voulu vous rendre un hommage plus appuyé…

Je ne cherche ni honneur, ni médaille. J’ai beaucoup de médailles mais je ne les porte pas. Avoir été bourgmestre de Mons a été un très grand privilège.

►► Que reste-t-il à faire à Mons?

►► Elio Di Rupo a quelques regrets au terme de ses 18 annnées de mayorat