En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil Actualités Belgique

Que faire si vous avez cliqué sur le spam «Amazonaws» qui circule en masse sur Facebook? Voici la solution

Vous avez certainement vu passer dans votre fil d’actualité des publications telles que « A quoi ressemble la vie avant et après vos 30 ans », « A quoi ressemble la vie avant et après le mariage », ou encore « Pourquoi les hommes et les femmes sont vraiment différents ». Ces contenus humoristiques sont cachés sous une application malveillante.

Comme nous vous l’expliquions ce matin, un spam se propage actuellement sur Facebook. Ce spam, dissimilé sous un contenu humoristique, renvoie à application malveillante.

de videos

Alors qui se cache derrière cette application ?

Il est quasiment impossible de connaître l’identité du malfrat car non seulement l’adresse complète du lien est entièrement cryptée, mais ce contenu est également dissimulé sous un service qui est à la base légitime. En effet, le lien est hébergé sur « S3.amazonaws.com » qui est un service de stockage de pages web d’Amazon. Très prisé par les cybercriminels, ceux-ci l’utilisent pour propager des virus, héberger des sites web douteux, des spams, des applications d’hameçonnage…

Que faire si vous avez déjà cliqué sur la publication ?

Premièrement, il est essentiel de sécuriser votre compte Facebook en cliquant sur l’icône « Aide » en haut à droite de l’écran. Après cette manœuvre, sélectionnez « Sécurité du compte » et ensuite « Obtenir plus d’aide sur la sécurité du compte ».

fb

Ensuite, vous allez voir une nouvelle page s’ouvrir. Vous pouvez alors sélectionner l’onglet « Confidentialité et sécurité » puis « Comptes piratés et faux comptes ».

etape2

Après avoir sélectionné « Comptes piratés et faux comptes », cliquez ensuite sur « Je pense que mon compte a été piraté ou qu’une personne est en train de l’utiliser sans ma permission. » et suivez les instructions de Facebook.

etape 3

Pour faire d’une pierre deux coups, pensez à vérifier qu’aucun autre programme malveillant n’a été installé à votre insu sur votre ordinateur ou votre smartphone.

Si vous accédez aux configurations depuis un ordinateur, rendez-vous dans la liste d’extensions de votre navigateur et supprimez les extensions qui vous paraissent suspectes.

Même si le risque d’avoir des programmes suspects sur un smartphone est moins élevé, il est quand même plus prudent de vérifier. Si vous avez des craintes, vous pouvez également désinstaller vos applications les plus sensibles telles que votre navigateur ou votre application bancaire et les réinstaller.

Pour l’avenir, veillez à ce que l’interrupteur « autoriser l’installation d’applications issues de sources autres que le Play Store » est bien désactivé dans les paramètres de sécurité de votre smartphone.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater Le sondage

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles