Chasse à l’homme pour retrouver l’auteur de l’agression islamophobe à Anderlecht: Fatiha, la victime, témoigne! (vidéo)

Exclusif
Fatiha, 47 ans, la victime de cette agression gratuite...
Fatiha, 47 ans, la victime de cette agression gratuite... - D.R.

La vidéo de l’agression d’une femme voilée à Anderlecht ne manque pas de créer l’émoi au sein de la communauté musulmane de Belgique. Il faut dire que les commentaires qui l’accompagnent font tous état d’un contexte islamophobe et que les images montrent bien la gratuité totale du geste.

La séquence dont il est question est tirée des caméras de surveillance d’un snack de la chaussée de Mons qui se situe à hauteur de la station de métro La Roue, à Anderlecht. Elle date de la veille de la nouvelle année, soit du dimanche 30 décembre dernier. L’agresseur dissimule son visage sous le capuchon de sa veste et tient une cannette, semble-t-il, d’alcool dans sa main droite.

Lorsqu’il croise la route de sa victime sur le trottoir, il fait directement un pas de côté dans sa direction et sort de sa poche sa main gauche pour lui asséner un violent coup en pleine figure. Avant de prendre ses jambes à son cou. La femme voilée porte ses sacs de course et est alors en compagnie d’une petite fille. Elle s’écroule quelques secondes plus tard et sera prise en charge par une ambulance, appelée par les personnes qui lui sont venues en aide, après coup.

« J’avais du sang qui sortait de ma bouche »

Nous l’avons retrouvée et nous avons pu nous entretenir avec elle ce jeudi. Elle, c’est Fathia, 47 ans, une maman divorcée qui a trois filles. L’enfant qui l’accompagnait n’est autre que sa plus jeune fille de 10 ans. Aujourd’hui, un peu plus de deux semaines après la terrible attaque qu’elle a essuyée, Fathia, nous confie vivre dans l’angoisse de recroiser son agresseur qui n’a, pour l’heure, pas encore été identifié et donc interpellé.

« Je revenais avec ma fille de la boulangerie quand on l’a croisé. Je n’aurais jamais imaginé qu’il me frapperait. Il n’a rien dit avant de m’attaquer », se souvient Fathia. Son témoignage complet, exclusif, est à découvrir ici. « J’ai peur de sortir de chez moi », se désole-t-elle.

La diffusion de l’agression de Fathia n’a en tout cas pas manqué de lancer une véritable chasse à l’homme  !

Notre sélection vidéo