• Les prévisions météo de Luc Trullemans: des températures de plus de 25 degrés… mais pas pour tout de suite!

    Les prévisions météo de Luc Trullemans: des températures de plus de 25 degrés… mais pas pour tout de suite!

    Tandis que l’anticyclone des Açores est en train de s’étendre vers la France et l’Europe centrale, nous restons dans un courant d’ouest relativement frais avec des embellies sauf sur le relief ardennais où persisteront encore aujourd’hui plus de nuages.

    Les températures resteront donc encore peu élevées ce mardi avec des maximales entre 17 et 20º au littoral et en haute Ardenne et de 20 à 23º en régions de plaine.

    La nuit le ciel sera d’abord encore peu nuageux mais d’épais nuages envahiront ensuite le ciel à partir de la côte et il pleuvra en fin de nuit sur les deux tiers nord du pays.

    Notons des minimales plus élevées que la nuit précédente avec des valeurs entre 8 et 11º en Ardenne et entre 11 et 15º dans les autres endroits.

    Mercredi et jeudi

    Plusieurs petites dépressions vont arriver de l’Atlantique et défiler vers l’est sur le sud des îles britanniques et de la Mer du nord.

    Les zones de pluie parfois bien actives vont nous affecter d’abord sur le nord et le centre du pays mais ensuite également dans le sud.

    Les cumuls de pluie seront importants et atteindront sur les deux jours des valeurs comprises entre 5 et 15 L/M² sur le sud-ouest et le sud du pays, 15 à 35 L/M² sur le centre mais 35 à 45 L/M² sur le nord et le nord-est des régions, soit quasi la moitié des cumuls normaux pour un mois de juillet.

    Les températures varieront généralement entre 13 et 16º en Ardenne et entre 16 et 19º ailleurs mais pourront temporairement atteindre jeudi 19 à 22º sur en Hainaut tout comme en province de Namur et de Luxembourg où pourront alors apparaître quelques éclaircies.

    Les nuits resteront par contre douces avec minima entre 12 et 17º.

    Vendredi

    Après le passage de la dernière dépression, le courant s’orientera progressivement au nord-ouest en charriant un ciel souvent nuageux ou variable et encore des averses qui arroseront surtout l’intérieur du pays. Températures diurnes toujours fraîches pour la saison avec 14 à 18º sur l’Ardenne et près de la mer, et 18 à 21º en plaine.

    Le vent tournera au nord-ouest et se renforcera temporairement pour souffler avec des pointes 40 à 60 km/h.

    Évolution pour la période allant du samedi 11 juillet au lundi 13 juillet

    Un nouvel anticyclone abordera le samedi l’Irlande et fera diminuer fortement la tendance aux averses sur l’Europe occidentale.

    Il maintiendra pendant 3 jours une dorsale vers nos régions ce qui nous donnera un temps sec et assez bien ensoleillé mais pas encore chaud avec des maximales entre 18 et 22º en plaine et au littoral et de 15 à 20º en régions ardennaises. Les nuits resteront également bien fraîches avec des valeurs minimales entre 6 et 11º pouvant descendre entre 3 et 6º localement en Ardenne.

    La tendance pour la période allant du mardi 14 au mardi 21 juillet

    Il fera progressivement plus chaud avec températures diurnes retrouvant des valeurs estivales comprises entre 23 et 28º (20 à 26º en Ardenne) et des minimales entre 11 et 17º.

  • Vanessa Licata, l’ex-joueuse du Standard disparue à Seraing, a été retrouvée

    Vanessa Licata, l’ex-joueuse du Standard disparue à Seraing, a été retrouvée

    C’est une grande joie pour la famille de Vanessa Licata ! La jeune femme, portée disparue depuis le 1er juillet, a été retrouvée en bonne santé.

    Il y a une semaine, vers 22h, elle avait quitté son domicile situé rue des Pierres à Seraing. Depuis, elle n’avait plus donné de nouvelle. Son véhicule avait été retrouvé et, le 2 juillet vers 7h, elle avait téléphoné à son papa pour lui demander de venir la chercher. Depuis, c’était le silence radio. Son véhicule, une VW Polo blanche, était mal garé boulevard de l’Ouest à Villeneuve-d’Ascq en France. Il avait été dépanné et conduit à la fourrière.

    ►►Les parents de la jeune femme étaient particulièrement inquiets

  • Drame au parc d’attractions: Elodie, une jeune maman de 32 ans, perd la vie en chutant d’un manège alors qu’elle fêtait l’anniversaire de son enfant

    Elodie fêtait l’anniversaire de son fils Allen
    Elodie fêtait l’anniversaire de son fils Allen - Via VDN et Facebook

    Ce samedi, un dramatique accident s’est produit dans le parc d’attractions de Saint-Paul dans l’Oise, en France. Alors qu’elle se trouvait dans le manège « Formule 1 », Elodie Duval a « chuté du véhicule qui circulait sur l’attraction de type ‘roller-coaster’ alors que celui-ci était en fonctionnement », comme l’expliquait le parc dans un communiqué.

    La jeune femme de 32 ans avait décidé de passer la journée dans ce parc d’attractions pour fêter le deuxième anniversaire de son fils, Allen, en compagnie de son partenaire Michael. C’est d’ailleurs lui qui a assisté à l’horrible scène et tenté de la sauver… en vain. Car l’homme a tenté de lui tendre la main, de l’attraper et la retenir par la cheville alors qu’elle passait par-dessus la barre de sécurité. Mais dans un virage, à cause de la vitesse, la cheville a glissé de ses mains et elle est tombée.

    Sa sœur Laurianne, qui était dans le parc avec la famille, a expliqué au Mirror qu’Elodie « était une personne incroyable qui a apporté beaucoup d’amour à sa famille. Elle était pleine de vie. C’était une combattante. Son fils était sa vie. Ils s’étaient rendus au parc pour fêter l’anniversaire d’Allen. Il a soufflé ses bougies avec sa maman et son papa à midi ». La famille a dû expliquer au petit que sa maman ne rentrerait pas à la maison. « Nous lui avons expliqué que sa maman était allée au paradis. Il ne comprend pas… »

    Une enquête est désormais en cours pour évaluer si le manège était en bon état. Le parc avait été fermé après l’accident et des « équipes du parc ont pris en charge les visiteurs et familles impactées », ajoutait le parc dans son communiqué, précisant qu’il se tenait à la « disposition » des pompiers et de la gendarmerie française, sur place, pour « collaborer avec eux à la suite de cet accident ».

  • Coronavirus en Belgique: contaminations, hospitalisations et décès, tous les indicateurs restent au vert

    Coronavirus en Belgique: contaminations, hospitalisations et décès, tous les indicateurs restent au vert
    Isopix

    L’Institut scientifique de santé publique a mis à jour les données épidémiologiques sur son site mardi matin. La moyenne de nouveaux cas sur sept jours s’établit à 81,7, soit une baisse de 5% par rapport aux sept jours précédents.

    Les données des quatre derniers jours ne sont pas consolidées, précise Sciensano. Au cours des 14 derniers jours, il y a eu 10,2 nouvelles infections pour 100.000 habitants, contre 10,5 lundi.

    En moyenne, 10,7 personnes sont toujours hospitalisées en Belgique. C’est moins que la moyenne de la semaine dernière, qui était de 14. Le nombre de décès moyen est également en baisse: 4,6 personnes en moyenne perdent la vie chaque jour. Cette moyenne était supérieure à 5 lors du dernier relevé.

    En Belgique, 169 personnes sont toujours hospitalisées, dont 27 aux soins intensifs, à cause du Coronavirus. La Belgique a enregistré, depuis le début de l’épidémie, 62.058 cas confirmés de Covid-19 (+42).

  • Belges revenant des zones à risques: «Il est acquis que ces personnes seront mises en quarantaine chez elles», confirme Elio Di Rupo

    Belges revenant des zones à risques: «Il est acquis que ces personnes seront mises en quarantaine chez elles», confirme Elio Di Rupo

    Des foyers de contaminations au Covid-19 sont observés pour l’instant dans différentes régions d’Europe, notamment en Espagne et au Portugal, faisant craindre un scénario semblable à celui des vacances de carnaval où de nombreux Belges étaient rentrés de pays contaminés.

    Lundi après-midi, le Risk Management Group a poursuivi ses discussions afin de voir quelles mesures adopter en termes de santé publique. Il a finalement décidé de considérer les Belges revenant de zones où des mesures plus strictes sont à nouveau imposées comme des contacts à hauts risques. « Ça signifie qu’ils devront se faire tester et être mis en quarantaine », avait tweeté lundi soir le ministre flamand Wouter Beke.

    Détails attendus mardi ou mercredi

    Une décision concertée entre tous les niveaux de pouvoir sur les modalités et les détails pratiques d’une telle mesure est attendue ce mardi ou mercredi. Les ministres de la Santé pourraient se réunir ce mardi soir 19 heures en conférence interministérielles ou mercredi en comité de concertation.

    Le gouvernement wallon se réunira déjà ce mardi après-midi pour « prendre attitude par rapport à la résurgence du Covid-19 dans différentes zones » et pour décider « les mesures à prendre à l’égard des personnes qui reviennent de zones qui ont fait l’objet de reconfinement » a indiqué le ministre-président wallon Elio Di Rupo. « Il est acquis que ces personnes seront mises en quarantaine chez elles », a-t-il encore écrit sur Twitter. « Je souhaite que la durée de la quarantaine et le caractère contraignant ou incitateur soit identique dans les trois régions du pays ».

    Dans le cadre du ’contact tracing’, les contacts à hauts risques – qui ont passé plus de 15 minutes, à moins d’un mètre et demi de distance, avec un cas avéré de coronavirus – doivent se faire tester et rester 15 jours en quarantaine à leur domicile. La même chose pourrait désormais être demandée aux touristes revenant des zones à risques.

    Ces derniers seraient testés une première fois au début de leur quarantaine puis sans doute une seconde fois, au moins neuf jours après leur retour et au minimum cinq jours après leur premier test. S’ils sont négatifs, leur quarantaine pourrait être levée.

    Juridiquement, ces mesures ne peuvent toutefois être imposées.

    Du côté du fédéral, la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) a rappelé en Commission Santé de la chambre que la base légale concernant les retours devait être définie par les Régions. « Est-ce le moment idéal pour voyager ? Non », a-t-elle toutefois lancé sans détours. « Mais ne pas voyager dans les zones à risques relève de la responsabilité individuelle. Et je conseille aux personnes qui ont voyagé dans ces zones de demander au plus vite un test et éviter les contacts jusqu’à ce qu’elles en reçoivent les résultats. Si ils sont positifs, elles devraient ensuite observer les mesures de quarantaine normales. Le protocole est tout à fait le même quel que soit le lieu où vous avez été infectés. »

  • La folie chez Lidl: une paire de chaussures de la nouvelle collection vendue pour un montant ahurissant sur eBay

    La folie chez Lidl: une paire de chaussures de la nouvelle collection vendue pour un montant ahurissant sur eBay
    Isopix

    La chaîne de hard-discount s’attendait-elle vraiment à un tel engouement ? Depuis quelques jours, les vêtements qu’elle vend sur son site internet en Belgique se revendent à des prix totalement ahurissants…

    Les claquettes, chaussettes, baskets et t-shirt aux couleurs bleu et jaune, proposés entre 99 centimes et 12,99 euros (pour les baskets), sont en effet revendues sur la toile pour des sommes bien supérieures au prix d’achat.

    Les accessoires n’ont rien d’exceptionnel, mais le côté collector de cette collection a fait le reste. « Offrez-vous un must-have Lidl », écrit la marque sur son site. Chez nous, la marque a même dû faire face à une rupture de stock avant sa mise en vente dans les magasins le 4 juillet dernier.

    D’après GQ, la folie sur internet serait partie d’un tweet d’un fan de jeux vidéo japonais, qui comportait une photo de la paire de baskets jaunes et bleus. « Ah y’a une génération de gamins qui va souffrir… ».

    Et puis, les internautes se seraient emballés en cherchant à en savoir plus. Jusqu’à ce que la marque en France précise à son tour sur Twitter que la paire n’était pas encore vendue dans l’hexagone mais disponible sur le site belge de l’enseigne.

    En attendant, selon Ouest-France, une paire de chaussure dont le prix d’origine est de 12,99 euros a été vendue sur eBay pour plus de… 1.200 euros.

  • Sebastian Athié, acteur de Disney Channel, est décédé

    Sebastian Athié, acteur de Disney Channel, est décédé
    Instagram

    Triste nouvelle pour les fans de Disney. L’acteur Sebastian Athié est décédé alors qu’il n’avait que 24 ans. La cause de la mort n’est pas encore connue.

    La nouvelle a choqué ses fans sur les réseaux sociaux qui avaient pu discuter avec la star via une conversation Zoom vendredi dernier, seulement un jour avant son décès. S

    Sebastian Athié a rencontré le succès en 2017 grâce au rôle de Lorenzo Guevara dans la fiction Disney Channel « O11CE » et la série « La rosa de Guadalupe ».

  • Coronavirus: la Belgique n’ouvre finalement pas ses frontières aux 15 pays «sûrs» hors Union européenne

    Coronavirus: la Belgique n’ouvre finalement pas ses frontières aux 15 pays «sûrs» hors Union européenne
    Photonews

    Les frontières belges ne sont finalement pas ouvertes aux pays non-européens. C’est ce qu’a décidé le Kern ce lundi midi.

    Voici les pays qui étaient concernés : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et la Chine (à qui s’impose une condition de réciprocité).

    La situation sanitaire dans 9 de ces 15 pays n’étant pas encore sûre, le gouvernement a pris la décision de ne finalement pas ouvrir les frontières de notre pays aux ressortissants de ces pays-là. Les 6 autres pays n’ont, de leurs côtés, pas encore ouvert leurs frontières aux Belges, la règle de la réciprocité est donc d’application.

    Après des jours de tractations, les pays de l’UE avaient décidé fin juin d’ouvrir le 1er juillet leurs frontières aux ressortissants de 15 pays dont la situation épidémiologique est jugée satisfaisante. Mais ce n’est désormais plus le cas…

    La Cellule d’évaluation (Celeval) mise en place dans le cadre de la gestion de la pandémie procédera à une évaluation régulière de cette liste en tenant compte des chiffres épidémiologiques et des régions qui seraient (re)mises en confinement.

    Pour ce qui est de la quarantaine qu’ont préconisée certains virologues à propos des voyageurs revenant de zones contaminées, il s’agit d’une compétence régionale, a-t-on fait remarquer. Une conférence interministérielle de la santé sera organisée sur le sujet mardi avant un comité de concertation mercredi afin d’appliquer les mêmes règles sur l’ensemble du territoire.

  • Vacances à l’étranger: «Intuitivement, j’aurais fait le contraire cette année…», réagit Emmanuel André

    Vacances à l’étranger: «Intuitivement, j’aurais fait le contraire cette année…», réagit Emmanuel André

    Emmanuel André, ancien porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19 et toujours membre du Gees (groupe d’experts en charge de la stratégie de sortie), a publié sur son compte Twitter une infographie de nos confrères flamands du Standaard qui reprend les pays européens où les Belges peuvent se rendre et la situation épidémique dans leurs régions.

    Si la plupart des pays sont « sûrs » (on recense moins de 20 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants dans les régions en bleu clair), la situation de la Suède est assez différente. Certaines parties du pays sont en rouge dans l’infographie (plus de 120 cas confirmés pour 100.000 habitants) et d’autres sont en orange (de 60 à 120 cas pour 100.000 habitants). Malgré ces chiffres, la Suède est en « vert » dans le classement des Affaires étrangères pour les voyages des ressortissants belges. Ces derniers peuvent s’y rendre sans conditions, la Suède n’impose pas de restrictions.

    Sur la même infographie, on peut voir la Norvège et la Finlande voisines, qui ont une situation épidémique bien meilleure, mais qui interdisent encore la venue des Belges sur leur territoire (avec une petite croix).

    Ce qui fait réagir Emmanuel André sur Twitter : « Je lis dans De Standaard que les Belges peuvent aller en Suède en vacances mais pas en Norvège ou en Finlande. Intuitivement, j’aurais fait le contraire cette année… », dit-il.

    La Norvège et la Finlande n’autorisent pas encore les touristes belges

    Il est possible pour les Belges de voyager en Suède depuis le 15 juin. « Depuis le 15 juin 2020 il est possible pour les résidents belges de voyager vers d’autres pays européens, dans la mesure où les pays choisis n’ont pas émis de restrictions particulières à l’encontre de certaines autres nations. Tout au long de la crise due au Coronavirus, la Suède a gardé ses frontières ouvertes pour les citoyens UE, sans modalités spécifiques. Cette ouverture reste d’application », lit-on sur le site des Affaires étrangères.

    Ce qui n’est pas le cas de la Finlande, qui ne permet pas encore les visites des Belges sur son territoire. « Compte tenu des restrictions appliquées par les autorités locales, il n’est actuellement pas possible pour les Belges de voyager en Finlande », peut-on lire sur le site des Affaires étrangères. « À partir du 13 juillet, tous les voyages en provenance des pays de l’UE où le nombre cumulé de nouvelles infections pour 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours n’est pas supérieur à 8 seront autorisés. Sur la base de la situation actuelle, la restriction d’entrée pour les voyageurs en provenance de Belgique se poursuivrait. Le gouvernement finlandais réévaluera la situation d’ici le 10 juillet et publiera une liste officielle des pays à partir desquels l’entrée sera autorisée. »

    En ce qui concerne la Norvège, la situation est presque similaire. « Compte tenu des restrictions appliquées par les autorités locales, il n’est actuellement pas possible pour les Belges de voyager en Norvège. L’accès à la Norvège pour les voyageurs étrangers en provenance de l’Espace économique européen (également la Belgique) sera revu, mais reste en général interdit jusqu’au 15/07/2020. Le 10/07/2020, le gouvernement norvégien communiquera les pays qui auront effectivement accès à la Norvège à partir du 15/07/2020. »

    Pour rappel, vous pouvez consulter les derniers avis de voyage du ministère des Affaires étrangères en cliquant ici.

  • Vive altercation au Carrefour: un gardien de sécurité grièvement blessé après avoir été poussé par un client qui a refusé de prendre un caddie

    Vive altercation au Carrefour: un gardien de sécurité grièvement blessé après avoir été poussé par un client qui a refusé de prendre un caddie
    Belga image

    Il était un peu avant 9 heures ce mardi matin lorsque les choses se sont emballées devant l’Hypermarché Carrefour de la Strandlaan à Coxyde. Une vive altercation a éclaté entre un client et le gardien de sécurité âgé de 59 ans. Ce dernier, comme le rapporte Het Laatste Nieuws, invitait son interlocuteur à se munir d’un caddie, comme exigé par la chaîne de supermarchés pendant cette période de coronavirus.

    Une demande à laquelle n’a pas voulu se conformer le client. L’altercation en est venue aux mains et celui-ci a poussé l’agent de sécurité qui est tombé sur l’arrière de sa tête. L’agresseur a d’abord expliqué que l’agent s’était évanoui tout seul avant de partir en laissant ses coordonnés au personnel. Une version contredite par les images de caméra surveillance.

    Victime d’un traumatisme crânien, l’état de santé de la victime est pour l’heure inconnue. Des policiers, une ambulance et un hélicoptère ont été dépêchés sur les lieux au moment des faits.

    L’homme qui l’a poussé est, lui, toujours recherché. Une enquête a été ouverte.