• La neige tombe abondamment aux quatre coins de la Belgique (photos et vidéos)

    La neige tombe abondamment aux quatre coins de la Belgique (photos et vidéos)

    La neige tombe depuis la fin d’après-midi sur la majorité de la Belgique qui se recouvre d’un manteau blanc. Cela donne lieu à de belles images ou vidéos (que vous pouvez nous envoyer via notre bouton alertez-nous) mais qui peut également être dangereuse comme le prouve cet accident survenu à Chaleroi.

    A Namur

    A Namur

    A courtil (Gouvy) en province de Luxembourg A courtil (Gouvy) en province de Luxembourg A courtil (Gouvy) en province de Luxembourg A courtil (Gouvy) en province de Luxembourg A courtil (Gouvy) en province de Luxembourg Cortil-Noirmont Merbes-le-Château

    Alerte jusque demain matin

    Cette nuit, il neigera encore sur la partie orientale du pays. En Ardenne, on attend au final 7-15 cm de neige. Sur les régions de basse altitude de l’est du pays, on attend une accumulation de 0 à 5 cm. Sur l’ouest et le centre, quelques averses hivernales localisées seront encore possibles. En fin de nuit, il fera sec partout. Il faudra donc se méfier des chaussées rendues glissantes par la neige ou la formation de plaques de glace.

  • L’horreur à Bruxelles ce samedi: le corps sans vie d’une personne retrouvé près des voies de train, le trafic SNCB interrompu

    L’horreur à Bruxelles ce samedi: le corps sans vie d’une personne retrouvé près des voies de train, le trafic SNCB interrompu
    D. H.

    Les trains S d’Alost allant à Bruxelles-Midi et les trains venant de Termonde s’arrêtent à Jette. Les voyageurs peuvent emprunter le réseau de la Stib, a précisé Bart Crols, porte-parole de la SNCB à Bruzz, qui donne l’information. La durée de l’indisponibilité de la ligne de train n’est pas connue.

    La découverte du corps a été effectuée le long des voies ferrées, à hauteur d’un pont (N 291, à Jette), entre le parc de la Jeunesse et le cimetière de Jette.

    « Nous pouvons confirmer que le parquet a été avisé ce jour de la présence d’un corps le long des voies ferrées, à Jette. Le laboratoire scientifique de la police fédérale et un médecin légiste sont descendus sur place. Une enquête est en cours », indique Katrien Meulemans, porte-parole du parquet de Bruxelles.

  • La police arrête une voiture qui roulait à 162 km/h mais n’était pas au bout de ses surprises: le conducteur du véhicule n’était pas n’importe qui

    La police arrête une voiture qui roulait à 162 km/h mais n’était pas au bout de ses surprises: le conducteur du véhicule n’était pas n’importe qui

    C’est une drôle de surprise qu’ont eu les gendarmes du peloton motorisé (PMO) de Roye, dans la Somme en France, ce vendredi après-midi. Alors qu’ils effectuent des contrôles, ils ont intercepté une voiture, une Alpha Roméo 147, qui roulait à 162 km/h (au lieu de 130 km/h) sur l’A1, comme l’explique Le Courrier Picard.

    La vitesse est très élevée. Mais les policiers n’étaient pas au bout de leurs peines puisqu’à bord du véhicule se trouvaient quatre personnes... toutes mineures. C’est le plus âgé, 13 ans, qui conduisait la voiture, indiquent les gendarmes dans une publication Facebook.

    Selon le Courrier Picard, les quatre jeunes adolescents étaient originaires de l’est de l’Europe, venaient de Lille et se rendaient à Paris pour y passer la journée. Les jeunes ont été confiés aux services de l’Aide sociale à l’enfance de la Somme, en attendant d’être remis à leurs parents. L’Alpha Roméo a, quant à elle, été remisée au garage.

  • Anna vit une situation traumatisante chez LIDL: «Pendant que je faisais mes courses, un employé m’a demandé de le suivre dans l’arrière-boutique…»

    Anna vit une situation traumatisante chez LIDL: «Pendant que je faisais mes courses, un employé m’a demandé de le suivre dans l’arrière-boutique…»
    Belga image & Facebook

    En se rendant chez Lidl fin décembre, Anna Palmer ne s’attendait pas à terminer ses courses dans l’arrière-boutique du magasin dans une ville d’Angleterre. « Pendant que je faisais mes courses, quelqu’un s’est approché de moi à l’improviste, ne s’est pas présenté et a dit « Bonjour, pouvez-vous me suivre dans l’une des arrière-salles pour que je puisse avoir un mot avec vous ? ». J’ai paniqué, je ne sais pas pourquoi », raconte-t-elle encore choquée au Mirror.

    La jeune maman, d’origine roumaine, se sent obligé de suivre l’homme mais si elle regrette aujourd’hui de l’avoir fait. « Il m’a emmené dans l’arrière-salle et pendant que nous marchions, j’ai pensé à activer mon enregistreur vocal pour me protéger ou me défendre si quelque chose se passait », explique-t-elle. Et elle a bien fait. Puisque lors de cette conversation, l’employé s’en est pris à elle pour avoir critiqué le magasin sur les réseaux sociaux.

    En effet, une semaine plus tôt, Anna s’était interrogée dans un groupe Facebook d’avoir vu ses sacs de courses fouillés « en raison d’une augmentation du nombre de vols en augmentation ». « Je ne me suis pas senti insulté par le fait que nos sacs aient été fouillés mais juste un peu mal à l’aise ! », déclare-t-elle. Si elle a posté ce message en rentrant, c’est car la jeune maman n’a pas de famille en Angleterre avec qui discuter de cela. Quand j’ai quelque chose qui ne me semble pas clair, j’aime aller sur notre page paroissiale pour demander des conseils ou informer quelqu’un. Alors j’ai posté pour demander des conseils car je n’ai pas bien vécu la chose . Je n’ai pas donné de détails sur la dame qui m’a servi, je l’ai appelée « elle » plutôt qu’une description ou un nom. La plupart des gens étaient très favorables mais certaines personnes ont fait des commentaires négatifs. Je voulais aller plus loin, non pas pour nuire à la dame au travail, mais juste pour comprendre pourquoi nos sacs ont été fouillés. J’ai envoyé un e-mail à Lidl et ils ne m’ont pas répondu », raconte-t-elle.

    C’est donc pour cela qu’elle a été prise à part dans l’arrière-boutique et qu’on lui a signifié de quitter le magasin. « Je me sentais absolument affreuse. Je suis rentrée en voiture (et) je tremblais, j’ai parlé à ma fille de ce qui venait de se produire. Je ne voulais pas lui cacher ».

    Un porte-parole de Lidl a réagi aux affirmations d’Anna en déclarant ceci : « Nous sommes désolés d’apprendre cet incident et tenons à nous excuser sincèrement pour toute détresse causée. Nous pouvons confirmer que cela fait actuellement l’objet d’une enquête de la part de notre équipe de direction régionale et que notre équipe du service client est en communication directe avec la cliente, qui sera informée du résultat de l’enquête ».

  • Stéphane Moreau inculpé et placé sous mandat d’arrêt

    Stéphane Moreau a été présenté, samedi en fin de journée, au juge d’instruction Frenay.
    Stéphane Moreau a été présenté, samedi en fin de journée, au juge d’instruction Frenay. - ISOPIX

    Stéphane Moreau, l’ex-homme fort de Nethys, va passer sa première nuit derrière les barreaux. Samedi, peu après 23 h, il a été inculpé puis placé sous mandat d’arrêt révèlent nos confrères du Soir. Il est soupçonné d’avoir perçu des indemnités de rétention pour un peu plus de 11,5 millions d’ € dans le cadre de son départ de l’intercommunale Nethys, en septembre 2019. Loin devant les autres, il a été le grand bénéficiaire des indemnités de rétention.

    Jeudi soir déjà, peu après 19 h, le juge d’instruction Frenay avait placé François Fornieri, le CEO de Mithra et ex-président du comité de rémunération de Nethys, sous mandat d’arrêt.

    Soupçonné de détournement et d’abus de biens sociaux, le Liégeois avait pris, dans la foulée, le chemin de la prison de Marche où il est détenu préventivement.

    Retrouvez nos dernières informations et notre dossier

  • L’horreur en France: tabassé à la sortie de l’école à coups de barres de fer et de béquilles, l’ado fête ses 15 ans sur son lit d’hôpital dans le coma

    L’horreur en France: tabassé à la sortie de l’école à coups de barres de fer et de béquilles, l’ado fête ses 15 ans sur son lit d’hôpital dans le coma
    Twitter

    Que s’est-il passé vendredi dernier à la sortie des cours du collège Guillaume-Apollinaire, dans le 15e arrondissement de Paris ? Cette question, à laquelle les enquêteurs vont tenter de répondre, la famille de Yuriy se la pose. Alors qu’il sortait de sa journée de cours, l’ado âgé de 14 ans a été pris a partie par une dizaine d’individus, explique sa famille à LCI.

    « Une bande d’individus est arrivée. Elle cherchait apparemment des jeunes du quartier, une histoire de bandes rivales. Il a voulu partir en courant et est tombé au sol. Et là, ils l’ont tabassé. Je ne crois vraiment pas que Yuriy soit d’une quelconque manière mêlé à ce genre d’histoires », explique son cousin.

    Le jeune garçon, qui a fêté ce jeudi 21 janvier son 15e anniversaire sur son lit d’hôpital, a été plongé dans un coma artificiel. « Quand je l’ai vu dans le camion de pompiers, il avait le crâne ouvert à plusieurs endroits, c’était vraiment horrible. Ils l’ont agressé avec des barres de fer et des béquilles. Il m’a dit qu’il ne connaissait pas les individus, qu’il avait mal, qu’il avait froid et qu’il ne voulait pas mourir », déplore sa maman.

    Le pronostic vital de Yuriy n’est fort heureusement plus engagé. Une enquête a été ouverte par les forces de l’ordre parisiennes. Les images de l’agression ont été diffusée sur les réseaux sociaux. Attention, les images qui suivent peuvent heurter la sensibilité.

  • «Fausse», «mauvaise», «inculte», «nulle», «vulgaire», «je peux plus me la voir»: les téléspectateurs du «Grand concours des animateurs» en colère!

    «Fausse», «mauvaise», «inculte», «nulle», «vulgaire», «je peux plus me la voir»: les téléspectateurs du «Grand concours des animateurs» en colère!

    Hier soir, le « Grand Concours des animateurs » revenait sur TF1. Cette édition a été marquée par la venue d’Alessandra Sublet à la présentation du jeu télévisé ! Et il faut dire qu’elle n’a pas fait l’unanimité auprès des téléspectateurs…

    Cette année, la présentatrice du jeu n’était ni Carole Rousseau, ni Laurence Boccolini. C’est Alessandra Sublet qui a pris le relais ! Mais malheureusement pour elle, ce changement de présentatrice n’a pas trop plu au public. Sur Twitter, Alessandra Sublet a été victime de vives critiques sur sa façon de présenter l’émission. Les téléspectateurs réclamaient même le retour de Carole Rousseau.

    « Alessandra Sublet ça passe vraiment pas, elle est fausse et mauvaise je trouve », « Carole Rousseau restera the animatrice de l’émission », « Je vais jeter un oeil mais j’aimais trop avec Carole Rousseau avant ! », « Nan mais nan les gars là… sérieux encore Alessandra Sublet ? Je peux plus me la voir elle est partout ! Vous nous avez enlevé Carole Rousseau et maintenant L.Boccolini », commentent les internautes, visiblement insurgés par la nouvelle présentatrice.

  • Léa, une Binchoise de 20 ans, vit un véritable cauchemar à cause du Covid: sa maman vient de décéder et son papa est toujours plongé dans le coma

    La maman de Léa était dans le coma depuis près de trois mois.
    La maman de Léa était dans le coma depuis près de trois mois. - L.G.

    Depuis trois mois, Léa vit un véritable cauchemar. Ses parents ont contracté le Covid juste après les vacances de la Toussaint. Depuis lors, ils étaient tous les deux hospitalisés à Jolimont. Mais si l’état de Pascal, son papa, semble peu rassurant, mais reste pour le moment stable, Béatrice, la maman de Léa, n’a pas survécu après trois mois de combat contre le virus.

    « Tout s’est déroulé en peu de temps. Après les vacances d’automne, ma maman a dû reprendre le travail et après quelques jours, elle a commencé à avoir de la fièvre. Elle avait contracté le virus avant de le transmettre probablement à mon papa », témoigne, malgré le chagrin qui la submerge, Léa Guiducci, une jeune Binchoise de 20 ans.

    Léa se livre sur sa douloureuse histoire : « J’ai essayé de les soigner à la maison mais j’ai été contrainte d’appeler une ambulance pour les faire hospitaliser, ils souffraient trop ».

    ► Quand le papa se réveillera, il faudra lui apprendre la terrible nouvelle qu’il ignore pour le moment

  • Du changement dans les écoles: quarantaine et test obligatoire pour ceux qui se sont assis à côté d’un élève infecté

    Du changement dans les écoles: quarantaine et test obligatoire pour ceux qui se sont assis à côté d’un élève infecté
    Belga image

    Des experts avaient déjà réclamé cette mesure il y a quelques jours, alors que des variantes plus contagieuses du virus font leur apparition. Afin de limiter au maximum le nombre d’élèves infectés, les experts soulignaient l’importance de définir des places fixes.

    À partir de lundi, tous les contacts à haut risque devront subir deux tests, au premier et au septième jour de leur quarantaine. Et toute personne dont le test est positif doit être isolée pendant 10 jours (au lieu de sept).

  • Chutes de neige à Charleroi: un accident sur l’A54 à Jumet, situation dangereuse

    Chutes de neige à Charleroi: un accident sur l’A54 à Jumet, situation dangereuse

    Cet accident s’est produit ce samedi soir, vers 18h30. Les conditions atmosphériques que l’on connaît ce soir, avec des chutes de neige, ne sont sans doute pas étrangères. Un véhicule s’est retrouvé immobilisé sur la bande de gauche. Les pompiers et la police de la route sont intervenus sur place.