• Attention si vous êtes allés faire vos courses chez Action: avertissement

    Attention si vous êtes allés faire vos courses chez Action: avertissement

    En concertation avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), Action rappelle le produit Sesame Snaps (barres au sésame). Problématique : Teneur trop élevée de résidus de produit phytopharmaceutique (oxyde d’éthylène) sur les graines de sésame.

    Action demande aux consommateurs de ne pas consommer les barres portant le numéro de lot 09.2021.3, de les jeter ou de les retourner au magasin où elles ont été achetées. Le montant de l’achat sera remboursé. Il n’est pas nécessaire de présenter un reçu d’achat. Ce produit a été vendu dans toutes les filiales d’Action.

    Informations sur le produit

    – Nom du produit : Sesam Snaps

    – Date de péremption (DDM) : 30/09/2021

    – Numéro du lot : 09.2021.3

    – Poids : 108g (4x27g)

    – Période de vente : du 15.09.2020 au 12.11.2020

    – Nature de l’emballage : emballage plastique

    Pour toute question complémentaire, les clients peuvent contacter Action au +32 380 84 353 ou par courriel info@action.nl.

  • Dès vendredi, Lidl proposera de nouveau des vrais sapins de Noël en magasins: 15.500 repas offerts aux banques alimentaires avec les ventes

    Dès vendredi, Lidl proposera de nouveau des vrais sapins de Noël en magasins: 15.500 repas offerts aux banques alimentaires avec les ventes
    Isopix

    Dès vendredi, Lidl proposera des sapins de Noël à la vente : 15.500 Nordmann seront à disposition des clients, au prix de 19,99 €. Il s’agit d’une action de la chaîne de magasins qui compte offrir un repas frais à une banque alimentaire pour chaque arbre vendu. Et même si le réveillon est dans un peu moins d’un mois, Lidl rassure quant à la conservation et les caractéristiques des sapins. Les Nordmann font entre 170cm et 190cm, ils sont vendus sans les racines, sur un pied en bois, leurs aiguilles ne piquent et ne tombent pas. Quant à sa conservation, il ne change presque pas de couleur.

    Chaque sapin vendu permettra donc à une banque alimentaire, via la Fédération belge des Banques alimentaires, de recevoir un repas préparé de la marque Chef Select. À noter que Lidl mettra en vente les arbres en trois temps  : le 27/11, le 03/12 et le 05/12.

    Voici cinq trucs et astuces proposés par Lidl pour faire durer votre sapin de Noël :

    Le test fraicheur

    Pour tester la fraicheur de votre sapin de Noël avant de l’acheter, soulevez le sapin en le prenant par le pied et laissez-le retomber. Si des aiguilles tombent, ce n’est pas bon signe.

    De l’eau !

    Pour faire durer votre sapin de Noël, placez-le dans un support équipé d’un réservoir d’eau. Vous pouvez également brumiser votre sapin régulièrement à l’aide d’un pulvérisateur. Faites toutefois attention aux lampes électriques !

    L’acclimatation

    Un sapin de Noël pousse à l’extérieur et devra s’adapter à la chaleur ambiante de votre habitation. Lorsque vous achetez votre sapin, laissez-le un jour ou deux dans une pièce plus fraiche comme le garage par exemple. Vous pourrez ensuite le placer dans votre séjour pour le décorer.

    Loin du chauffage

    Placez votre sapin dans un endroit lumineux sans toutefois l’exposer à la lumière directe du soleil ou le placer à côté du chauffage. Il risque de s’assécher plus rapidement.

    De la neige ?

    Attendez plutôt qu’il neige vraiment et oubliez la neige artificielle ! Vous risquez effectivement de faire plus de mal que de bien, car les sapins de Noël n’aiment pas la neige artificielle.

  • Une dame arrêtée sur le parking du Aldi à Andenne et emmenée immédiatement en prison!

    Sur le parking du magasin Aldi d’Andenne.
    Sur le parking du magasin Aldi d’Andenne. - D.R.

    Ce jeudi, trois personnes ont été contrôlées par la police sur le parking du Aldi d’Andenne. Il s’est avéré que l’une d’entre elles, une dame, était connue de la justice pour des faits de vol avec effraction commis dans le Brabant wallon en 2013. Elle avait d’ailleurs été condamnée, par défaut, par le tribunal correctionnel de Nivelles en 2017 à un d’emprisonnement ferme avec arrestation immédiate.

    À la demande du parquet, les policiers ont donc exécuté cette ordonnance de capture et ont emmené la dame à la prison de Lantin, où elle restera jusqu’à ce qu’elle fasse opposition au jugement.

  • Météo: toute la Wallonie placée en alerte par l’IRM, double avertissement pour les provinces de Liège et de Luxembourg

    Météo: toute la Wallonie placée en alerte par l’IRM, double avertissement pour les provinces de Liège et de Luxembourg

    L’IRM lance dès lors un avertissement jaune aux conditions glissantes dans les provinces de Liège et de Luxembourg, valable vendredi de 02h00 à 10h00 du matin.

    Un avertissement jaune au brouillard est également enclenché pour vendredi, de 02h00 à 11h00 du matin, dans les provinces de Liège, du Hainaut, de Namur et de Luxembourg. La visibilité pourra descendre localement sous les 200 mètres. En Ardenne et dans le sud-est de province de Luxembourg, le brouillard pourra en outre être givrant au vu des températures négatives prévues.

  • Devenus propriétaires à Uccle, Aline et son compagnon se retrouvent à la rue: ils ont acheté un appartement mais l’ancien locataire ne veut pas partir

    L’appartement se trouve dans le quartier Globe.
    L’appartement se trouve dans le quartier Globe. - E.G.

    Heureux de devenir propriétaires, le jeune couple signe l’acte pour l’achat d’un appartement dans le quartier Globe à Uccle en juin 2020. Quelques jours plus tard, ils envoient un renom au locataire de l’appartement comme le prévoit la loi quand un propriétaire souhaite occuper son bien. Mais c’est là que les soucis commencent.

    Aline découvre que le locataire ne paie plus son loyer depuis des mois et la situation ne change pas avec le changement de propriétaire. De plus, il ne donne pas de réponse aux appels, e-mails et sms envoyés par le jeune couple.

    ► Ils décident donc de lancer une procédure devant le juge de Paix  : « Le locataire devait partir pour fin septembre, sauf qu’il est toujours dans notre appartement. »

    ► Ils ne peuvent pas lancer une procédure d’expulsion : voici pourquoi.

    ► Aline et son compagnon ne pouvaient pas payer le remboursement de leur crédit en même temps qu’un loyer : ils se retrouvent sans domicile fixe.

  • «C’est mon dernier cours avec vous…»: une prof virée après 17 ans de carrière à Schaerbeek, remplacée par un enseignant nommé, les étudiants en colère

    Malgré son implication, la professeure doit céder sa place.
    Malgré son implication, la professeure doit céder sa place. - D.C.

    « C’est mon dernier cours avec vous », a annoncé mardi la professeure d’infographie les larmes aux yeux à ses élèves de 6e secondaire. Cette scène serait touchante s’il s’agissait d’un départ volontaire. Malheureusement ce n’est pas le cas. La raison est tout autre. Après 17 ans de carrière à l’Athénée Royal Alfred Verwée à Schaerbeek, elle est obligée de laisser sa place à une personne nommée.

    Cette information a fait l’effet d’une douche froide pour tout le monde,. « Personne ne s’y attendait, on a tous été très choqués », témoigne une élève encore chamboulée.

    Les étudiants ne comptent pas en rester là et entendent bien manifester leur colère face à ce système « qui autorise qu’un professeur dévoué perde tout sur base d’un simple coup de fil, un système qui ne met pas l’éducation au premier plan ». Ils ont écrit au préfet ainsi qu’à la ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS). Certains envisagent même de faire grève lundi et de ne pas assister au cours.

    >>> Nous avons tenté de joindre la professeure mais elle n’a pas souhaité s’exprimer. Elle aurait reçu des menaces de la part de la direction.

    >>> Tous les détails ICI.

    Malgré les nombreuses demandes d’explication, la direction est restée muette.

  • Catherine, une commerçante de Modave, contrainte de rembourser son droit passerelle: «C’est injuste de devoir payer le prix de leur manque de rigueur»

    Catherine a lancé son commerce en 2007.
    Catherine a lancé son commerce en 2007. - D.R.

    Quand le premier confinement a été annoncé, Catherine, comme tout indépendant, a rempli les papiers pour bénéficier du droit passerelle auprès d’Acerta. « J’ai obtenu le droit passerelle peu après, ça a été assez rapide », explique la commerçante.

    Lors de ce second confinement, la Modavienne réitère sa demande, sans nouvelles. Interloquée, elle décide de prendre contact avec le groupe de services RH qui lui annonce qu’elle ne percevra pas le droit passerelle et qu’elle va devoir rembourser les sommes perçues lors du précédent confinement…

    ► La Modavienne explique cette situation rocambolesque.

    ► Catherine pousse un coup de gueule  : « C’est injuste de devoir payer le prix de leur manque de rigueur ! »

  • De nombreux Flémallois se plaignent de ressentir une forte vibration et un bruit incessant: «On n’en dort plus!»

    Ludovic habite depuis 40 ans à côté de l’usine Segal et Gaêtan est revenu y vivre.
    Ludovic habite depuis 40 ans à côté de l’usine Segal et Gaêtan est revenu y vivre. - L.H.

    Ludovic a toujours vécu en face de l’usine Segal. Les désagréments engendrés par ce voisin particulier, il les connaît bien et les accepte depuis plus de 40 ans. Cependant, la situation a récemment changé. Las de ne pas voir l’entreprise prendre ses responsabilités, il a pris la décision de contacter les médias pour enfin se faire entendre.

    « Ce qui nous dérange », explique Ludovic, voisin de l’usine Segal, « c’est une vibration, un peu comme un bourdonnement que l’on ressent jusque dans la maison. Quand on est assis dans le divan, cette vibration nous prend et une fois qu’on y prête attention ça n’est plus possible de s’en défaire. Je n’en dors plus la nuit », s’exclame l’homme.

    ► Plusieurs riverains lancent un appel à l’aide.

    ► Contactée à plusieurs reprises, l’usine ne veut pas fournir de réponse...

  • Policiers blanchis suite au décès d’Adil: des incidents à Anderlecht, la police mobilisée avec un hélicoptère, des interpellations (vidéos)

    Policiers blanchis suite au décès d’Adil: des incidents à Anderlecht, la police mobilisée avec un hélicoptère, des interpellations (vidéos)

    Des jeunes ont lancé des pierres et des pétards en direction de la maison communale d’Anderlecht ce jeudi soir. Deux voitures et un scooter ont également été incendiés dans le quartier de Cureghem et Clemenceau. L’hélicoptère de la police fédérale a été mobilisé, tout comme un véhicule blindé et une autopompe devant la maison communale.

    On apprend que 18 personnes ont été interpellées. Vers 22h15, la situation était sous contrôle et le calme semblait revenu.

    « Les événements ont débuté aux alentours de 20 h 30. On parle d’un rassemblement d’une quarantaine de personnes aux abords de la maison communale. Nos équipes sont intervenues sur place à titre préventif. L’objectif était d’encadrer le groupe en question et d’éviter une quelconque escalade. Malheureusement, nous avons une voiture et un scooter qui ont été incendiés ; des cocktails Molotov ont été jetés dessus. Des pierres avaient au préalable été lancées sur la maison communale mais sans faire de dégât. Il y a en effet déjà eu des arrestations. Nous faisons le maximum pour éviter toute escalade. Le chef de corps et le bourgmestre restent en contact et suivent la situation de près », explique la porte-parole de la police de Bruxelles Midi, Laziza Sadik.

    Le message qui circule sur les réseaux sociaux

    Un feu de déchets dans la rue

    Les pierres que les individus voulaient lancer sur la maison communale

  • Pourra-t-on fêter Noël en famille? Voici ce qu’il faut attendre du Comité de concertation de ce vendredi

    Pourra-t-on fêter Noël en famille? Voici ce qu’il faut attendre du Comité de concertation de ce vendredi

    Le Premier ministre Alexander De Croo (en concertation avec les gouvernements fédérés) va-t-il nous donner la permission de minuit pour les fêtes de fin d’année ? Et pourra-t-on inviter plus d’une personne dans notre foyer ? Les épidémiologistes freinent des quatre fers mais, avec les chiffres de l’épidémie qui continuent à baisser (bien que la tension demeure dans les hôpitaux) et avec les pays voisins qui lâchent (un peu) de lest à l’occasion des fêtes, on voit mal le Comité de concertation ne faire aucun cadeau, même minime, à la population belge !

    Ce cadeau, ce serait un assouplissement de la bulle sociale pour la période de Noël et un couvre-feu réduit pour les nuits des 24 et 31 décembre. Mais Alexander De Croo ne veut toutefois pas nous donner de grands espoirs : « Ce sera un Noël à petite échelle, ce sera un Noël prudent », a-t-il dit jeudi à la Chambre.

    ► Voici ce à quoi il faut s’attendre lors du Comité de concertation de ce vendredi.

    ► Yves Van Laethem commente ces possibles décisions.