• «Si t’es pas content des lois belges, retourne à Kinshasa!»: un policier s’en prend violemment à Joshua, un Liégeois de 23 ans

    «Si t’es pas content des lois belges, retourne à Kinshasa!»: un policier s’en prend violemment à Joshua, un Liégeois de 23 ans
    DR

    Mardi soir, Joshua rentre de Londres avec un titre de transport lui permettant de faire Londres-Bruxelles-Liège. Son train reliant la capitale belge à la Cité ardente est prévu mercredi, à 5h du matin. Mais mardi soir, lorsqu’il arrive à Bruxelles, Joshua parvient à sauter dans un dernier train vers Liège.

    Une fois dans le train, il a été victime des paroles malheureuses d’un policier, appelé en renfort par le contrôleur : « Si t’es pas content avec les lois belges, retourne à Kinshasa ! Quoi ? Tu viens bien de Kinshasa, non ? », lui a-t-il lancé.

    ► La réaction de la police.

  • La nuit de noce de Jordane et Jonathan dans l’ancien hôtel cinq étoiles de Liège tourne au drame: «Toutes nos affaires ont disparu!»

    D’après le couple, ils auraient perdu pour 600 euros de vêtements et affaires personnelles.
    D’après le couple, ils auraient perdu pour 600 euros de vêtements et affaires personnelles. - D.R

    La veille de leur mariage, Jordane et Jonathan réservent deux chambres dans l’ancien hôtel cinq étoiles de la Cité ardente : Les Comtes de Méan, devenu depuis octobre l’hôtel Van Der Valk Sélys Liège.

    Samedi matin, le grand jour arrive et tout se déroule bien. Le dimanche, aux alentours de 5h30 du matin, les deux jeunes mariés reviennent à l’hôtel, bague au doigt. Seulement là, la chambre ne s’ouvre pas !

    ► Ils finissent par pouvoir entrer… mais leurs affaires avaient disparu  : explications.

    ► Le nouveau gérant de l’hôtel a décidé de toute de même faire un geste.

  • Drame en France: son smartphone tombe dans son bain, la maman de 4 enfants perd la vie

    Prétexte
    Prétexte - 123RF

    C’est un dramatique accident, qui s’est déroulé sur les hauteurs d’Aubrives dans les Ardennes françaises, comme le relatent nos confrères de L’Ardennais.

    Dans la soirée du mardi 8 octobre, les sapeurs-pompiers sont intervenus auprès d’une mère de famille de quatre enfants, après qu’elle a été retrouvée inerte dans son bain, son téléphone portable au fond de l’eau. Un téléphone qui était par ailleurs en charge. La trentenaire a été transportée vers un centre hospitalier, où elle est décédée ce week-end.

  • Héritage de Johnny Hallyday, les terribles révélations qui pourraient tout changer: «Il n’était peut-être pas tout à fait consentant…» (vidéo)

    Héritage de Johnny Hallyday, les terribles révélations qui pourraient tout changer: «Il n’était peut-être pas tout à fait consentant…» (vidéo)

    Un tribunal français tranchera le litige sur l’héritage de Johnny Hallyday. Pour rappel, sa veuve Laeticia a renoncé mardi à contester la compétence de la justice hexagonale pour trancher le conflit qui l’oppose depuis des mois aux enfants aînés de son mari.

    Cette décision marque un revirement spectaculaire de celle qui réclamait depuis plusieurs mois que la justice américaine soit la seule à se prononcer sur sa querelle avec David Hallyday et Laura Smet, qui contestent le testament rédigé en 2014 par leur père aux Etats-Unis. Le droit français ne permet pas de déshériter ses enfants, contrairement au droit américain.

    Fin mai, un jugement du tribunal de grande instance de Nanterre avait infligé un sérieux revers à la veuve de la star en concluant que Johnny était résident français au moment de sa mort en décembre 2017, malgré ses nombreux séjours aux Etats-Unis. Si Laeticia Hallyday avait d’abord fait appel de cette décision, elle y a donc renoncé, en indiquant qu’il s’agit d’un « geste d’apaisement », même si selon son entourage elle est « prête à négocier » mais « pas à n’importe quel prix ».

    Mais comment expliquer subitement un tel changement de cap dans la stratégie de Laeticia Hallyday ? L’avocat de Sylvie Vartan, la première épouse de la star et mère de David Hallyday, a été interrogé sur le sujet par Jean-Marc Morandini sur CNEWS. Il a une petite idée sur la question et ses révélations risquent de faire l’effet d’une bombe.

    Johnny sous influence ?

    Me Roland Perez a ainsi déclaré qu’il « n’était pas surpris » de cette décision de la veuve. « La décision qui a été rendue par le Tribunal de Grande Instance de Nanterre est extrêmement bien motivée, elle est rentrée dans les moindres détails sur la résidence de Johnny Hallyday » a-t-il indiqué.

    Avant de faire des révélations : « J’ai cru comprendre que d’autres pièces étaient venues devant la cour d’appel, qui établissaient encore un peu plus que Johnny Hallyday, en réalité, n’était peut-être pas tout à fait consentant. On ne l’aurait pas forcé, mais en tout cas on l’aurait amené à rédiger ce type de testament. » Un testament qui permet donc à Laeticia Hallyday d’être la seule héritière des biens de Johnny.

    Relancé sur ces déclarations choc, le conseil de Sylvie Vartan a tenté de quelque peu nuancer ses propos : « Ce sont nouvelles pièces que l’on ne connaît pas et qui, à mon sens, ont dû persuader la nouvelle équipe d’avocats… […] Je ne sais pas s’il n’était pas consentant. Ce qui est certain en revanche, c’est qu’il a toujours voulu laisser à ses enfants et à ses aînés une part de sa succession. C’était ce qu’il avait exprimé plusieurs années auparavant… »

    La bombe a en tout cas été lâchée.

    Voici la séquence si vous l’avez manquée.

  • Demande de libération de Marc Dutroux: l’audience devant le TAP est terminée, une décision sur l’expertise psychiatrique rendue le 28 octobre

    Demande de libération de Marc Dutroux: l’audience devant le TAP est terminée, une décision sur l’expertise psychiatrique rendue le 28 octobre
    Sudpresse

    L’audience qui a débuté à 10h30 ce jeudi s’est donc terminée peu avant 12h00. Celle-ci était consacrée à l’examen de la demande des avocats de Marc Dutroux, qui souhaitent qu’une nouvelle expertise psychiatrique de leur client soit réalisée. La requête s’inscrit dans la constitution d’un dossier pour appuyer prochainement une demande de libération conditionnelle du détenu.

    Après avoir entendu les parties civiles, le Tribunal d’Application des peines a entendu la requête de Bruno Dayez, avocat de Dutroux, qui demandait la désignation d’un collège d’experts. Le TAP rendra sa décision sur cette demande le 28 octobre prochain à Bruxelles.

    Le procureur du roi de Bruxelles, représentant le ministère public, aurait été favorable à la demande de Bruno Dayez.

    Marc Dutroux, âgé aujourd’hui de 62 ans, est en détention depuis 23 ans. Il avait été condamné en 2004 à la réclusion à perpétuité pour avoir enlevé et séquestré six fillettes et jeunes filles en 1995 et 1996 et avoir abusé sexuellement d’elles, ainsi que pour avoir tué quatre des victimes.

    Le TAP de Bruxelles examinera jeudi matin la demande, formulée par la défense de Marc Dutroux, de désigner un collège de cinq experts psychiatres pour évaluer son état mental actuel et ainsi le risque de récidive dans son chef. Le tribunal rendra ensuite une décision dans les deux semaines à venir.

    Les avocats de Marc Dutroux, Me Bruno Dayez et Me Nicolas Cohen, comptent ensuite introduire, sur base entre autres de cette éventuelle nouvelle expertise et des résultats de celle-ci, une demande de libération conditionnelle de leur client. Ils ont affirmé espérer l’obtenir en 2021.

    Pas une première

    Marc Dutroux avait déjà comparu une première fois devant le TAP, en 2013, où il avait présenté un plan de reclassement estimé non réaliste.

    Cet homme qui est présenté comme le détenu le plus haï de Belgique a été condamné le 22 juin 2004 à la réclusion à perpétuité et à 10 ans de mise à disposition du gouvernement (aujourd’hui appelée mise à disposition du tribunal de l’application des peines). Il a été reconnu coupable, entre autres, d’être dirigeant d’une association de malfaiteurs, d’avoir enlevé et séquestré six jeunes filles portées disparues – Julie, Mélissa, An, Eefje, Sabine et Laëtitia – et d’avoir commis des abus sexuels sur celles-ci. Il a également été déclaré coupable d’avoir tué les quatre premières.

    Lors du procès, les experts psychiatres qui l’avaient examiné l’ont décrit comme un psychopathe, une personne incapable d’éprouver de l’amitié ou de l’amour, insensible, narcissique et sans remords.

    La femme de Marc Dutroux, Michèle Martin, a quant à elle été condamnée à 30 ans de prison pour avoir été membre de l’association de malfaiteurs et pour complicité dans les enlèvements et séquestrations des jeunes filles, avec la circonstance aggravante d’avoir provoqué la mort de deux d’entre elles, Julie et Mélissa. En août 2012, elle a été libérée sous conditions.

    Michel Lelièvre a quant à lui été condamné pour avoir été membre de l’association de malfaiteurs et pour complicité dans les enlèvements et séquestrations des enfants à une peine de vingt-cinq ans de prison. Le 30 septembre dernier, le TAP de Bruxelles lui a accordé la libération sous certaines conditions, notamment celle de trouver un logement dans les six mois.

    Dans le cadre du procès Dutroux, Michel Nihoul a également été condamné. Il a écopé de cinq ans de prison pour avoir été membre de l’association de malfaiteurs et avoir participé à un trafic de drogue. Mais il a été acquitté de complicité dans les enlèvements et les séquestrations d’enfants. Il a bénéficié d’une remise en liberté conditionnelle en avril 2005.

  • L’horreur pour l’acteur américain Ron Ely, qui a incarné Tarzan: sa femme poignardée à mort par leur fils avant d’être abattu par la police

    L’horreur pour l’acteur américain Ron Ely, qui a incarné Tarzan: sa femme poignardée à mort par leur fils avant d’être abattu par la police
    Isopix

    Le bruit des sirènes était assourdissant ce mardi soir à Santa Barbara près de la luxueuse maison de la famille Ely. La police y avait été appelée suite à une dispute familiale. Mais une fois sur place, c’est le corps sans vie de Valerie Lundeen Ely que les agents ont retrouvé.

    La femme de 62 ans présentait « de multiples blessures par arme blanche » et venait en réalité d’être poignardée à mort par Cameron Ely (30 ans) qui n’est autre que… son fils. Un suspect qui a été abattu par la police. « Les agents ont fouillé la résidence et ses alentours pour trouver Cameron Ely », a expliqué le bureau du shérif local. « Le suspect a été localisé à l’extérieur de la maison, il représentait un danger et en réponse les quatre agents ont tiré sur le suspect avec leurs armes de service, le blessant mortellement ».

    Un terrible drame dans la famille de Ron Ely. L’acteur américain, aujourd’hui âgé de 81 ans, reste la figure emblématique de Tarzan dans la série hollywoodienne des années 60. On ne sait pas s’il a été blessé ce mardi mais l’homme a été emmené à l’hôpital par précaution.

  • Julien, le nouveau maître de midi des «12 Coups de midi», n’est pas n’importe qui: «Il avait participé, il y a deux ans, à la même émission»

    Julien, le nouveau maître de midi des «12 Coups de midi», n’est pas n’importe qui: «Il avait participé, il y a deux ans, à la même émission»
    Capture vidéo

    Le tombeur de Paul n’est donc déjà plus maître de midi. Ce mardi 15 octobre, Jean-Charles a échoué pour quelques secondes lors du duel final contre Julien. Le jeune fan de jeux vidéos repart avec une cagnotte de 8.150 euros.

    Le nouveau maître de midi a, pour sa première participation, réalisé un coup de maître et empoché la somme de 10.000 euros (à partager avec un téléspectateur). Mais l’homme originaire s’est surtout dévoilé en expliquant s’être lancé dans l’aventure pour vaincre sa timidité. « C’est un défi personnel. C’est ma petite amie Élodie qui m’a inscrit, j’ai pris mon courage à deux mains et je suis là », avait-il confié en début d’émission.

    S’il n’imaginait pas devenir maître de midi, Julien a profité de sa victoire pour rendre hommage à René, son grand-père. « Il avait participé, il y a à peu près deux ans, à la même émission en tant que spectateur. C’était un fan inconditionnel, il la regardait tous les midis. Malheureusement, il n’est plus là et c’est ma manière à moi de lui rendre hommage ».

    Des déclarations qui ont évidemment touché Jean-Luc Reichmann. « Dédier cette victoire à votre grand-père, c’est un grand bonheur. Je suis très très ému par ce que vous venez de dire ».

  • Sortez les doudounes: Luc Trullemans annonce le retour des températures négatives!

    Sortez les doudounes: Luc Trullemans annonce le retour des températures négatives!
    Isopix

    Jeudi :

    Un courant océanique venant du sud-ouest circule du Golfe de Gascogne vers l’ouest de la France et nos régions avec, pour ce jeudi, d’abord beaucoup de nuages mais, l’après-midi, également du soleil sur une grande partie du pays sauf au sud du sillon Sambre et Meuse où le ciel restera gris avec même de la pluie.

    Températures matinales entre 8 et 13º et maximales de l’après-midi entre 12 et 17º. Le vent de sud à sud-ouest soufflera l’après-midi avec des pointes de 25 à 35 km/h.

    Vendredi :

    Le courant s’accélérera quelque peu sous l’impulsion d’une dépression centrée près de l’Irlande. Le vent du sud à sud-ouest soufflera dès-lors avec des rafales de 40 à 60 km/h sous un ciel restant fort changeant.

    Les embellies devraient rester prédominantes sur l’ouest et le nord du pays et ce sont encore les régions situées au sud du relief ardennais qui connaîtront des averses.

    Peu de changements dans les températures ou une faible baisse des maxima.

    Samedi :

    La même dépression se déplacera vers le nord de l’Angleterre pour ensuite se développer plus vers le sud en direction des Pyrénées.

    Le vent du sud à sud-ouest virera vers le sud-est et des pluies sont encore attendues d’abord au sud du sillon Sambre et Meuse, ensuite sur une grande moitié sud et ouest du pays. Ailleurs le ciel restera nuageux avec peu ou pas d’éclaircies.

    Dimanche :

    La zone dépressionnaire s’étendra du nord de la Mer du nord à l’ouest du bassin méditerranéen avec l’établissement sur la France et notre pays d’un flux de sud-est plutôt sec avec des éclaircies qui se propageront graduellement à toutes les régions.

    Températures matinales entre 7 et 12º et maximales diurnes entre 11 et 16º.

    Evolution probables pour la période du 21 au 25 octobre :

    Nous aurons une période anticyclonique stable et sèche avec brumes ou brouillards nocturnes ou matinaux et des températures encore de saison, oscillant entre 14 et 17º en Plaine et entre 10 et 14º en Ardenne.

    Tendance pour la période entre le 25 et le 30 octobre :

    Un type de temps plus frais est attendu avec parfois des précipitations,

    Les minimales baisseront entre 1 et 4º en plaine et entre -3 et +1º en Ardenne tandis que les températures diurnes ne dépasseront plus que difficilement 12 à 13º en plaine et 8 à 10º en Ardenne.

  • Demande de libération de Marc Dutroux: «J’en ai marre de me battre depuis 20 ans pour rien», déplore Jean-Denis Lejeune

    Demande de libération de Marc Dutroux: «J’en ai marre de me battre depuis 20 ans pour rien», déplore Jean-Denis Lejeune
    Belga

    Dans le cadre de cette demande de libération conditionnelle, les représentants du TAP seront présents exceptionnellement ce jeudi à la prison de Nivelles. Ils étudieront la demande de désignation d’un collège de médecins experts pour examiner l’état mental de Marc Dutroux ainsi que le risque de récidive.

    « Je n’irai pas donner mon avis, je ne réagis plus. J’en ai marre de me battre depuis 20 ans pour rien », déplore Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie.

    Il nous explique pourquoi il n’ira pas à Nivelles.

    Aucune disposition exceptionnelle ne sera prise du côté de la police.

  • Cette femme faisait tranquillement ses courses au Cora d’Anderlecht: horrifiée, elle ne s’attendait pas à trouver ça… (vidéo)

    Cette femme faisait tranquillement ses courses au Cora d’Anderlecht: horrifiée, elle ne s’attendait pas à trouver ça… (vidéo)
    Capture d’écran Facebook

    Cette cliente du Cora d’Anderlecht se baladait dans les rayons de son supermarché quand elle a aperçu, au milieu d’un présentoir de bonbons et chocolats… une souris !

    Choquée, la femme a directement partagé sa rencontre sur Facebook. Elle explique avoir prévenu la caissière qui lui aurait répondu que c’était « tout à fait normal ». L’employée a également, devant la cliente, son responsable, qui lui aurait suggéré d’ « appeler un chat pour qu’il l’attrape ». Les internautes, dégoûtés et interloqués, ont été nombreux à réagir et ont partagé massivement la vidéo. De quoi faire réagir peut-être les gérants du supermarché.