• Coronavirus en Belgique: 82 nouvelles victimes, un bilan total de 513 morts, 536 nouvelles hospitalisations (+podcast)

    Coronavirus en Belgique: 82 nouvelles victimes, un bilan total de 513 morts, 536 nouvelles hospitalisations (+podcast)

    Au niveau des régions, 178 décès concernaient la Wallonie, 98 Bruxelles et 237 la Flandre qui est la région qui compte le plus de morts. Il s’agit bien du nombre de décès arrêté ce dimanche à 16 h.

    Podcast - La bonne nouvelle du jour : les effets du confinement commencent à se voir... Les explications de notre spécialiste Pierre Nizet :

    Nos autres podcasts sur le coronavirus :

    1.063 nouveaux cas de patients atteints par cette maladie ont été confirmés au cours des 24 dernières heures : 683 (64 %) en Flandre, 164 (15 %) en Wallonie, 198 (19 %) à Bruxelles et 18 cas de Belges résidant à l’étranger ou dont on ne connaissait pas la résidence.

    Le 29 mars, 4.524 lits d’hôpital étaient occupés par des patients confirmés Covid-19. 927 sont en soins intensifs dont 696 sous assistance respiratoire. Emmanuel André a précisé lundi que 53 % de la totalité des lits avec assistance étaient occupés.

    536 nouveaux hospitalisés

    Au cours des 24 dernières heures, 536 patients atteints avaient été hospitalisés et 168 personnes avaient pu quitter l’hôpital.

    Entre le 15 et le 29 mars, 5.078 patients avec Covid-19 sont entrés à l’hôpital, 1.527 personnes l’ont quitté.

    Sur les 11.899 cas confirmés au 29 mars à 16 h, la tranche d’âge la plus touchée était celle des 50-59 ans avec 2.209 cas, dont 1.108 femmes. Elle devance celle des 40-49 ans (1.881 cas dont 1.115 femmes). Suivent les 60-69 ans (1.707 cas, dont 1.031 hommes), les 70-79 ans (1.594 cas, dont 932 hommes), les 80-89 ans (1.490 cas, dont 759 femmes), les 30-39 ans (1.354 cas, dont 852 femmes), les 20-29 ans (959 cas, dont 614 femmes), les plus de 90 ans (423 cas, dont 254 femmes), les 10-19 ans (134 cas, dont 70 jeunes filles) et les 0-9 ans (98 cas, dont 55 garçons).

    On compte 6.153 femmes touchées pour 5.596 hommes. 3.802 femmes et 2.733 hommes ont moins de 60 ans. 2.351 femmes et 2.863 hommes ont plus de 60 ans.

    Anvers et le Limbourg

    Par province, Anvers est la plus touchée avec 1.567 cas confirmés. Suivent le Limbourg (1.487), la Flandre-Occidentale (1.342), la Flandre-Orientale (1.340), le Brabant flamand (1.328), le Hainaut (1.281), Bruxelles (1.263), Liège (1.222), le Brabant wallon (338), Namur (275) et le Luxembourg (235).

    Sur les 11.899 cas confirmés depuis le début, 7.064 concernaient la Flandre (59 %), 3.351 cas la Wallonie (28 %) et 1.263 cas Bruxelles (11 %). Pour 221 cas (2 %), on ignorait le lieu de résidence du patient.

    Le SPF a de nouveau dévoilé une carte précise, et par communes, du nombre de cas de personnes infectées par le Covid-19. Elle permet de situer les poches où on dénombre le plus d’infections. C’est toujours le cas de la ville de Mons et de la zone proche de la frontière française. Dans le Hainaut, Comines-Warneton, Quévy et Honnelles sont plus touchées que les autres ainsi que Mons, Quaregnon, Boussu et Dour.

    Dans la province de Luxembourg, on constate aussi l’existence d’une « poche » : Vielsalm, Manhay et Erezée ont le plus haut taux de personnes infectées.

    À noter que les deux communes les plus sévèrement touchées, proportionnellement à leur nombre d’habitants, sont Alken, dans le Limbourg et Baerle-Duc (Anvers, enclavée dans les Pays-Bas). Et la province la moins touchée, toujours par 100.000 habitants, est Namur.

  • Coronavirus: la Wallonie demande un certificat de non-contagion pour les résidents des maisons de repos

    Coronavirus: la Wallonie demande un certificat de non-contagion pour les résidents des maisons de repos
    Photo News

    Ainsi, « tout hébergement d’une personne en maison de repos (ou maison de repos et de soins), qu’elle vienne du domicile ou d’un autre établissement, qu’elle revienne dans son établissement après une hospitalisation ou qu’elle arrive dans l’établissement après une hospitalisation, ne pourra se faire que si ce résident dispose d’un certificat médical de non-contagion », écrit la ministre dans une communication envoyée ce dimanche aux 602 maisons de repos wallonnes.

    À leur arrivée dans l’établissement, les résidents concernés resteront isolés dans leur chambre pendant une période de 14 jours au cours desquels leurs paramètres de santé seront pris et reportés dans leur Dossier Individualisé de Soins.

    Enfin, en fonction des besoins de ces résidents « et dans toute la mesure du possible », les établissements veilleront à identifier les membres du personnel qui se relayeront auprès d’eux, précise la ministre Morreale.

  • Après Julie (16), le coronavirus fait sa plus jeune victime en Europe: l’adolescent, mort ce dimanche matin, était âgé de 14 ans…

    Après Julie (16), le coronavirus fait sa plus jeune victime en Europe: l’adolescent, mort ce dimanche matin, était âgé de 14 ans…
    Twitter

    La pandémie de Covid-19 ne cesse d’être à l’origine de tragédies dans le monde entier. Si la plupart des victimes sont des personnes âgées, le coronavirus prend également la vie de jeunes gens. Après le décès de Julie, une Française – pourtant en bonne santé – de 16 ans, le virus a fait sa plus jeune victime en Europe.

    Vitor, un garçon âgé de 14 ans, est en effet décédé ce dimanche matin des suites du nouveau virus chinois. Originaire d’Ovar, non loin de Porto au Portugal, l’adolescent est mort à l’hôpital. Atteint de psoriasis, il ne souffrait, comme le rapporte The DailyMail, d’aucun problème de santé sous-jacent majeur.

    Pour rappel, le coronavirus a fait au moins 31.412 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 12h00.

  • Bonne nouvelle pour les consommateurs: les promotions bientôt de retour dans les supermarchés

    Bonne nouvelle pour les consommateurs: les promotions bientôt de retour dans les supermarchés
    Belga Images

    Une comparaison de tickets de caisse Colruyt circule sur les réseaux sociaux et montre qu’un sachet de chips est devenu 29 % plus cher.

    Colruyt confirme qu’il a reçu « de nombreuses réactions » sur les prix dans ses magasins ces derniers jours. « Nous avons attiré l’attention sur ce sujet lorsque les actions et les promotions ont été soudainement interdites pour décourager les achats massifs », ajoute la porte-parole de la chaîne Hanne Poppe.

    Colruyt a demandé à la ministre l’autorisation de reprendre les réductions et les promotions le plus tôt possible « dans l’intérêt du consommateur ». Nathalie Muylle fait savoir qu’une décision sera bientôt prise.

    Podcast - La bonne nouvelle du jour: les effets du confinement commencent à se voir... Les explications de notre spécialiste Pierre Nizet:

  • Attention si vous devez prendre la route dans les prochaines heures (malgré le confinement): une partie de la Wallonie placée en alerte jaune

    Attention si vous devez prendre la route dans les prochaines heures (malgré le confinement): une partie de la Wallonie placée en alerte jaune
    Photonews

    Selon l’IRM, le ciel restera gris, dimanche après-midi, avec des formations nuageuses et une possibilité d’averses locales, sur le centre et l’est du pays.

    L’Institut royal météorologique (IRM) attend un peu de neige sur le relief ardennais. À l’ouest, le temps devrait rester sec, avec des éclaircies. Il fera assez froid avec des maxima d’à peine 2°C en Hautes-Fagnes et 8°C dans l’ouest. Le vent sera souvent assez fort dans l’intérieur des terres et fort à parfois même très fort au littoral, avec des rafales de 60 à 80 km/h.

    C’est pourquoi l’IRM a placé trois provinces wallonnes (Namur, Luxembourg et Liège) en alerte jaune : « Dans le courant de l'après-midi et en soirée, quelques chutes de neige fondante ou de neige sont attendues en Ardenne, où une petite couche pourra se former temporairement. La nuit prochaine, le temps deviendra sec mais des gelées sont prévues. Il faudra être attentif à la possible formation de plaques de glace », précise l’IRM.

    Si vous devez prendre la voiture dans les prochaines heures (uniquement pour les déplacements essentiels), soyez donc très prudents.

    Dans la soirée, quelques averses de neige - peut-être fondante - seront possibles au sud-est, surtout sur le relief. Ailleurs, les éclaircies deviendront larges. Au cours de la nuit, des champs nuageux dériveront parfois sur la région côtière mais le temps y restera sec.

    Dans l’intérieur, le ciel sera peu nuageux à serein. En dehors de la Côte, où les minima seront voisins de 1°C, le gel sera généralisé dans l’intérieur du pays, avec des minima de -2 ou -3°C dans le centre et jusque -6 ou -7°C en Hautes-Fagnes. Le vent diminuera en intensité et deviendra finalement faible à modéré.

    > Découvrez les prévisions dans votre commune ici

    Lundi, le ciel deviendra changeant à partir du nord. Des éclaircies alterneront avec des périodes nuageuses, donnant lieu à quelques averses en Flandre. Il fera très frais avec des maxima de 3°C sur les sommets de l’Ardenne et 8 ou 9°C en plaine. Le vent sera modéré dans les terres et probablement assez fort à la côte.

  • Coronavirus: les magasins spécialisés pour les bébés ajoutés à la liste des commerces essentiels

    Illustration
    Illustration - 123RF

    Outre la prolongation des mesures de confinement décidée vendredi par le Conseil national de sécurité, une catégorie supplémentaire a été ajoutée à la liste des magasins essentiels, qui regroupe notamment les commerces alimentaires, les pharmacies et les librairies. Dorénavant, les magasins spécialisés dans les produits de base pour bébés peuvent également ouvrir.

    Les réactions étaient mitigées lundi au sein du secteur, selon Rodrique Tournel, gérant d’un magasin pour bébés à Saint-Trond. Les exploitants se demandent en effet si se rendre dans leur commerce constitue réellement un déplacement essentiel. « Nous pouvons évidemment imposer des mesures d’hygiène et restreindre l’accès à un certain nombre de clients… Mais, pour l’instant, le risque de contamination est simplement trop important. Nous préférons dès lors garder portes closes et livrer les commandes à domicile », plaide le gérant. Un avis partagé unanimement en Flandre, selon lui.

    Les détaillants craignent par ailleurs de perdre leur prime de nuisance, que la Région flamande alloue aux entrepreneurs et indépendants obligés d’arrêter leurs activités en raison des mesures liées au coronavirus. « Cette prime n’est peut-être pas vitale pour les grands magasins mais elle l’est pour les petits commerçants locaux. Donc, en ce qui nous concerne, il n’est vraiment pas nécessaire de reprendre les magasins pour bébés dans la liste des commerces essentiels », conclut M. Tournel.

  • Coronavirus: un risque de mouvements de grève dans les grands magasins? Le personnel est à bout et part souvent travailler la peur au ventre!

    Coronavirus: un risque de mouvements de grève dans les grands magasins? Le personnel est à bout et part souvent travailler la peur au ventre!

    Samedi, les discussions entre Comeos, la fédération patronale de la distribution, et les organisations syndicales ont abouti à un échec. Pas d’accord de secteur, donc, mais dès ce lundi, les discussions commenceront entre les syndicats et la quinzaine d’enseignes présentes en Belgique. Le tout sur fond de grosses tensions, comme nous l’a dit ce dimanche Myriam Delmée, présidente du Setca. « Il pourrait y avoir des grèves si les employeurs ne mettent rien sur la table », dit-elle.

    ▶▶ Voici ce que revendique le personnel

    Selon Mme Delmée, les gens sont à bout pour plusieurs raisons : l’état des magasins, l’absence de mesures de sécurité et de bien-être pour le personnel et… des clients agressifs. À cela s’ajoute un absentéisme important.

    ▶▶ Ce qui pourrait mettre le feu aux poudres

  • Coronavirus: plusieurs cas mortels chez des personnes positives ayant pris de l’hydroxychloroquine en France

    Coronavirus: plusieurs cas mortels chez des personnes positives ayant pris de l’hydroxychloroquine en France

    « Des cas de patients Covid-19 positifs présentent, sous hydroxychloroquine associée ou non à l’azithromycine (un antibiotique), des troubles du rythme ou de la conduction cardiaque, des arrêts cardiaques dans d’autres centres hospitaliers français », a indiqué ce pharmacien, correspondant du Centre de pharmacovigilance de sa région. Certains de ces arrêts se révèlent « fatals ».

    Dimanche, souligne Le Point, l’agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a de son côté déclaré que « des cas de toxicité cardiaque ont été signalés dans la région à la suite de prises en automédication de Plaquenil face à des symptômes évocateurs de Covid-19, ayant parfois nécessité une hospitalisation en réanimation ».

    L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) précise que ces cas font l’objet d’une « évaluation ». Par ailleurs, l’agence a été alertée de difficultés d’accès dans les pharmacies aux traitements Plaquenil (hydroxychloroquine) et Kaletra et son générique (lopinavir/ritonavir) pour les malades chroniques (VIH, lupus, polyarthrite rhumatoïde…) auxquelles ces médicaments sont destinés, indique-t-elle sur son site. Elle demande aux pharmaciens « de ne délivrer ces médicaments que sur prescription médicale dans leurs indications habituelles ».

    L’utilisation de la chloroquine et l’hydroxychloroquine, traitements antipaludiques sur lesquels le président américain Donald Trump fonde les plus grands espoirs, est controversée dans de nombreux pays.

    L’Organisation mondiale de la Santé appelle à la prudence concernant la chloroquine, en raison du faible nombre de patients qui ont eu recours à ce traitement.

    Les scientifiques réclament plus de patience, en attendant qu’un échantillon plus large et plus représentatif de patients ait pu être testé, sur des durées plus longues.

    En Belgique, l’Agence fédérale des médicaments (AFMPS) réserve l’hydroxychloroquine pour les malades qui en ont vraiment besoin, indiquait Le Vif mardi dernier. L’AFMPS a demandé aux distributeurs du produit de le réserver aux hôpitaux qui traitent des patients atteints par le Covid-19 et aux pharmacies, où les personnes munies d’une prescription médicale peuvent s’en procurer.

    «L’hydrochloroquine est un médicament qui peut avoir des effets secondaires très sévères sur le coeur. C’est pour cette raison que son utilisation en Belgique est limitée aux personnes qui bénéficient de tout l’encadrement médical nécessaire», rappelle lundi dans un tweet Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19. «L’automédication est dangereuse.»

  • Scène d’horreur cette nuit dans une habitation non loin de la frontière avec la Belgique: quatre personnes retrouvées mortes

    Scène d’horreur cette nuit dans une habitation non loin de la frontière avec la Belgique: quatre personnes retrouvées mortes
    Illustration Isopix

    Quatre personnes ont été retrouvées mortes ce samedi soir dans une habitation d’Etten-Leur, aux Pays-Bas, à quelques kilomètres seulement de la frontière avec la province d’Anvers. Selon la police, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un crime.

    Les victimes seraient, selon HLN.be, qui relaye les médias néerlandais, toutes des habitants de la maison dans laquelle les corps ont été retrouvés.

    L’enquête est en cours pour tenter de déterminer les circonstances de ce drame. Sur Twitter, la bourgmestre de la commune d’Etten-Leur a présenté ses condoléances aux proches en évoquant « un acte ignoble ».

  • La gare de Tournai fermée ce dimanche pour être désinfectée: un Français a craché partout!

    La gare de Tournai fermée ce dimanche pour être désinfectée: un Français a craché partout!

    Le responsable n’a voulu prendre aucun risque. Un Français, dans un état d’ivresse très avancé, a craché partout. On ne sait évidemment pas s’il est porteur du virus, mais pour éviter tous les risques, la gare est actuellement désinfectée.

    ▶▶ L’individu va être sérieusement poursuivi