• Coronavirus: «Si la bulle des cinq est assouplie, d’autres mesures plus strictes devront être prises», prévient Maggie De Block

    Coronavirus: «Si la bulle des cinq est assouplie, d’autres mesures plus strictes devront être prises», prévient Maggie De Block
    Belga

    La « bulle de cinq » sera sur la table du prochain Conseil national de sécurité prévu mercredi. Cette règle pourrait être assouplie mais dans ce cas, il faudrait adopter d’autres mesures pour compenser, a déclaré la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, samedi sur les ondes de Radio 1.

    L’objectif est de trouver un équilibre entre l’approche de l’hiver et les risques que cela comporte d’une part et la nécessité d’éviter que des gens se retrouvent dans un isolement social, d’autre part. « Pas de liberté totale mais cela doit être viable », résume la ministre.

    Si un assouplissement de la bulle de cinq devait être décidé, d’autres mesures devront le compenser, pour éviter de donner le champ libre au virus, avertit toutefois Maggie De Block.

  • Coronavirus: Emmanuel André tire la sonnette d’alarme, «l’évolution dans les groupes plus âgés est inquiétante»

    Coronavirus: Emmanuel André tire la sonnette d’alarme, «l’évolution dans les groupes plus âgés est inquiétante»

    Le nombre moyen de contaminations au coronavirus par jour a atteint 1.071,1 cas entre le 9 et le 15 septembre en Belgique, soit une hausse de 77 %, est-il ressort ce samedi des chiffres du bulletin épidémiologique de l’Institut de santé publique, Sciensano.

    Le virologue Emmanuel André a de son côté, sur base d’une analyse du biostatisticien Niel Hens (UHasselt), tiré la sonnette d’alarme sur Twitter sur le nombre de tests positifs chez les personnes âgées.

    « Mon collègue @HensNiel a réalisé une analyse sur la proportion de tests qui sont positifs. Constats ? 1) Les efforts des écoles sont efficaces. 2) La situation chez les ados et jeunes adultes est encore relativement stable. 3) L’évolution dans les groupes plus âgés est inquiétante », écrit-il sur Twitter.

    Une augmentation significative a également été constatée pour la tranche d’âge des 21-40 ans et des 41-60 ans. Le nombre de cas est désormais revenu au même niveau qu’en août.

    Mais il y a aussi une bonne nouvelle : les chiffres de la catégorie « 0 à 10 ans » diminuent constamment. Dans la catégorie des 11 à 20 ans, ils n’augmentent que très légèrement. « Les efforts de nos écoles sont efficaces », conclut Emmanuel André. « Et la situation des adolescents et des jeunes adultes est encore relativement stable. »

  • Coronavirus: le nombre moyen de contaminations par jour en Belgique dépasse la barre des 1.000 cas

    Coronavirus: le nombre moyen de contaminations par jour en Belgique dépasse la barre des 1.000 cas
    Belga

    Un total de 99.649 contaminations ont pour l’instant été enregistrées en Belgique depuis le début de la crise sanitaire, dont 7.498 nouveaux cas au cours de la période de sept jours étudiée.

    Plus de 3.430 cas (46%) ont ainsi été rapportés en Flandre, 2.468 (33%) en Wallonie et 1.596 (21%) à Bruxelles. L’augmentation des cas est la plus marquée dans les provinces de Liège, de Luxembourg et de Namur, avec respectivement 1.051 (+185%), 122 (+118%) et 202 (+100%) cas diagnostiqués entre le 9 et le 15 septembre.

    Au cours de la période étudiée, 225.782 tests ont été effectués, soit une moyenne journalière de 32.255 tests.

    Sur les près de 100.000 cas relevés dans le pays, 54.928 (55%) ont été rapportés en Flandre, 29.572 (30%) en Wallonie, et 14.076 (14%) à Bruxelles. Les données sur le lieu de résidence n’étaient pas disponibles pour 1.073 cas (1%).

    Il y a eu en moyenne 41,6 admissions à l’hôpital par jour entre le 12 et le 18 septembre (+75%). Cela porte le total d’admissions depuis le début de l’épidémie à 19.530. Il y avait toujours 390 personnes hospitalisées (+54%) vendredi, dont 78 (+16%) en soins intensifs. Sciensano précise que 44 patients nécessitaient une assistance respiratoire et 9 une oxygénation par membrane extra-corporelle (ECMO). Par contre, 220 personnes ont quitté l’hôpital.

    Les décès sont relativement stables à 2,7 par jour en moyenne entre le 9 et le 15 septembre, pour un total de 9.937. Sur ces 7 jours, 19 décès ont été rapportés: 9 en Flandre, 4 en Wallonie et 6 à Bruxelles.

    Enfin, le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 2 au 15 septembre, passe à 102,2.

  • 55 jeunes sans masque arrêtés par la police dans un champ pour une fête illégale: ils ont tous été condamnés à 250 euros d’amende! (photo)

    Photo prétexte
    Photo prétexte - AFP

    C’est le bruit persistant ce dimanche matin qui a poussé les résidents locaux a alerté la police. Une fois sur place, les agents ont découvert une « rave party » illégale dans un champ de maïs de Desteldonk. En tout, il y avait 55 jeunes qui faisaient la fête, sans masque, rapporte Het Laatste Nieuws.

    Une soirée qui leur coûte cher puisqu’ils ont tous reçu une amende de 250 euros, comme cela est convenu en cas de non-respect des mesures liées à la lutte contre le coronavirus. Une seule personne a tenté de fuir mais a rapidement été interceptée et arrêtée.

    L’organisateur de la rave party risque, lui, une sanction beaucoup plus lourde. Il passera devant le tribunal pour rendre des comptes.

    Le bourgmestre de la commune, Mathias De Clercq, est furieux. « C’est complètement inacceptable. Il s’agit d’un comportement égoïste à un moment où le virus gagne du terrain. Cela n’a guère de sens, précisément parce que le virus se propage dans cette tranche d’âge. Apparemment, ces jeunes ne se rendent pas compte qu’ils peuvent également infecter les personnes âgées et les plus faibles de notre société. J’appelle donc tout le monde à suivre les mesures, car ce n’est que si tout le monde le fait que nous pourrons garder le virus sous contrôle », explique à nos confrères flamands.

  • Fusillade ce samedi soir à Anderlecht!

    Fusillade ce samedi soir à Anderlecht!

    Un périmètre de sécurité a été installé dans le quartier Cureghem.

    Une fusillade s’est produite ce samedi soir à Anderlecht, dans le quartier de Cureghem, à hauteur de la chaussée de Mons.

    Le quartier a été bouclé aux alentours de 20h30. Un périmètre de sécurité a été instauré.

    « Un café a été visé. La police s’est rendue sur place un peu avant 20h. Il n’y a heureusement aucun blessé. Les auteurs sont encore recherchés », déclare Adeline Roty, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Midi (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles).

    Selon des observateurs, il s’agirait d’un règlement de comptes entre des Albanais et des Syriens.

  • Coronavirus en Belgique: la barre des 100.000 cas franchie, la tendance toujours à la hausse

    Coronavirus en Belgique: la barre des 100.000 cas franchie, la tendance toujours à la hausse
    Belga image

    La barre des 100.000 cas en Belgique est désormais franchie. Au total, 100.748 contaminations au coronavirus ont été comptabilisées. Le nombre moyen de contaminations au coronavirus par jour a atteint 1.107 cas entre le 10 et le 16 septembre en Belgique, soit une hausse de 65 %, ressort-il dimanche des chiffres provisoires de la dernière mise à jour du tableau de bord de l’Institut de santé publique, Sciensano.

    Par rapport aux chiffres communiqués samedi, 1.099 nouveaux cas positifs ont été recensés, portant le total de contaminations à 100.748.

    Il y a eu, par ailleurs, en moyenne 44 admissions à l’hôpital par jour entre le 12 et le 18 septembre. Cela porte le total d’admissions depuis le début de l’épidémie à 19.581.

    Les décès sont relativement stables à 2,7 par jour en moyenne entre le 10 et le 16 septembre, pour un total de 9.944.

    Enfin, le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 3 au 16 septembre, est toujours en augmentation et est désormais à 108,3 (+97 %).

  • De nouveaux Lidar pour les polices locales: pour la ministre Valérie De Bue, ils serviront à sécuriser les nouvelles zones 20 et 30 km/h

    De nouveaux Lidar pour les polices locales: pour la ministre Valérie De Bue, ils serviront à sécuriser les nouvelles zones 20 et 30 km/h
    DR

    Récemment, votre collègue le ministre Henry a lancé un appel à projets auprès des communes pour financer des infrastructures liées à la mobilité douce. En temps que ministre de la Sécurité routière, vous êtes impliquée.

    Oui une réflexion a été menée en parallèle par rapport à cet appel pour assurer la sécurité routière de ces nouvelles infrastructures. Fin juillet, j’avais déjà pris un arrêté visant à simplifier la réglementation concernant ce type de projets, notamment les zones de rencontre et les zones 30. (…)

    Et au-delà de cette campagne ?

    Je compte compléter les dispositifs proposés aux communes. Un courrier est parti ce mercredi à destination de toutes les zones de police locales wallonnes. Il les informe que les possibilités du service Lidar sont renforcées. Actuellement, le parc de Lidar que la Wallonie prête gratuitement aux zones locales comporte dix radars. Nous allons passer à quatorze. J’envisage de reconduire cette opération l’année prochaine si la demande est au rendez-vous.

    Retrouvez son interview complète.

    ► Elle évoque également le contrôle technique pour les motos.

  • Pascal Rodeyns rend hommage à son compagnon, sauvagement assassiné à Liège: «Mbaye était le plus bon et le plus merveilleux des hommes»

    Pascal Rodeyns rend hommage à son compagnon, sauvagement assassiné à Liège: «Mbaye était le plus bon et le plus merveilleux des hommes»

    Depuis ce vendredi matin, Pascal Rodeyns est touché de plein fouet par un terrible drame : son compagnon de longue date, Mbaye, a été retrouvé mort dans le lit de leur maison de la rue Ambiorix, à Liège. Il présentait plusieurs plaies à la gorge et au thorax.

    ► L’avocat liégeois témoigne sur les réseaux sociaux : « Mbaye était le plus bon et merveilleux des hommes. »

    ► « Conformément à ses volontés, une cérémonie laïque sera organisée et il retournera ensuite au Sénégal auprès de sa famille. »

    ► Pascal Rodeyns a mis un compte bancaire à la disposition de ceux qui souhaiteraient faire un geste envers la famille de Mbaye.

  • Un cerf traqué et exténué se réfugie sur un chantier en pleine ville après une chasse à courre en France

    Un cerf traqué et exténué se réfugie sur un chantier en pleine ville après une chasse à courre en France
    twitter

    Fait rarissime, ce samedi matin, un cerf poursuivi dans le cadre d’une chasse à cour s’est réfugié vers un chantier à proximité des habitations à Compiègne, dans le département de l’Oise (France).

    Aux alentours de 9h, l’animal apeuré s’est allongé, exténué, le long d’une palissade pour échapper à la chasse. La police est ainsi intervenue en fin de matinée et un vétérinaire a été appelé, relatent nos confrères du Courrier Picard.

    L’animal a été gracié par les chasseurs, comme le veut la procédure française.

    Les militants du groupe Abolissons la vénerie aujourd'hui (AVA) se sont également rendus sur place pour s’assurer de la bonne prise en charge du cerf. L’animal s’est finalement relevé peu avant midi. Il a alors traversé la route, heurté des grilles avant de retourner en forêt.

  • On a tenté d’empoisonner Donald Trump: une enveloppe contenant de la ricine reçue à la Maison Blanche

    On a tenté d’empoisonner Donald Trump: une enveloppe contenant de la ricine reçue à la Maison Blanche

    « Le FBI, les services secrets américains et les services d’inspection de la Poste enquêtent au sujet d’une lettre suspecte reçue à un centre de courrier gouvernemental », selon la police fédérale.

    « A l’heure actuelle, il n’y a aucune menace pour la sécurité », a ajouté le FBI dans un échange avec l’AFP.

    Selon des sources anonymes, citées par le New York Times et CNN, deux tests menés sur le produit retrouvé dans ce courrier suspect ont établi qu’il s’agissait de ricine.

    La ricine est le poison le plus violent du règne végétal, 6.000 fois plus puissant que le cyanure. Il s’agit d’une substance mortelle en cas d’ingestion, d’inhalation ou d’injection, et contre laquelle il n’existe pas d’antidote.

    D’après le quotidien new-yorkais, les enquêteurs pensent que le courrier venait du Canada et ils auraient identifié une femme comme suspecte.

    D’autres agences fédérales, situées au Texas, ont également été destinataires de plis contenant ce poison, selon le journal.