Publié le Lundi 20 Juin 2016 à

Actualité > Santé

La ministre De Block espère une reconnaissance cette année du statut d'aidant proche

Belga

La ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Maggie De Block a indiqué lundi au parlement qu’elle espérait qu’un consensus pourra encore être trouvé cette année entre les partenaires de la coalition en vue de reconnaître le statut d’aidant proche.

Photo News

«Les aidants proches méritent une plus grande reconnaissance, plus de soutien et de protection. Ceci est important pour eux, mais aussi pour leur entourage, pour les patients et pour les soins de santé en général», a-t-elle dit.

La ministre de la Santé publique et des Affaires sociales a souligné la difficulté pour les aidants d’aider un proche tout en continuant à travailler. «Presque tout le monde sera confronté tôt ou tard personnellement à la maladie et la vieillesse: soit directement soi-même, soit par un membre de la famille, un être aimé, un membre de sa famille ou un ami ou une amie proche», a-t-elle rappelé. Selon les résultats de la dernière enquête sur la santé, 9% des Belges aident d’une manière ou l’autre un proche. Cela représente plus d’un million de Belges.

Maggie De Block a souligné que grâce aux soins informels, les personnes peuvent rester à la maison plus longtemps dans leur propre environnement familier. «Et c’est quelque chose que nous voulons tous», a-t-elle relevé. «Pourtant, l’aidant proche reste souvent invisible pour ceux qui ne sont pas directement impliqués», a-t-elle déploré.

La ministre a insisté sur la nécessité d’accorder à côté de la reconnaissance juridique une protection sociale des aidants proches par le biais de mesures structurelles. Elle a évoqué notamment comme pistes l’assimilation de périodes d’aides aux proches pour la pension ou l’instauration de crédits-temps pour éviter la perte d’un emploi. Elle a mis en garde par ailleurs sur le risque d’alourdir les démarches administratives pour les aidants proches, pour qui le temps est particulièrement précieux.

L’asbl Aidants proches a écrit lundi une lettre ouverte adressée à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique pour dénoncer le vide législatif caractérisant le statut des aidants. Selon cette association, les négociations concernant le statut des aidants proches sont au point mort depuis le mois de janvier 2016. La loi de reconnaissance de l’aidant proche accompagnant une personne de grande dépendance a été publiée au Moniteur belge le 6 juin 2014. Les aidants proches attendent depuis la publication des arrêtés royaux pour que cette loi devienne effective.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent