Expatriés à Barcelone, deux Mouscronnois lancent une marque de ceinture «éthique et atypique» pour femmes

Après une collection pour hommes en 2018, les deux Mouscronnois ont créé une collection destinée aux femmes
Après une collection pour hommes en 2018, les deux Mouscronnois ont créé une collection destinée aux femmes - D. R.

« Nous avons lancé la collection réservée aux hommes en septembre 2018. Mais nous avions déjà beaucoup de demandes de la part des femmes. Nous les avons écoutés, tout simplement », lance Guillaume Loiseau. Mouscronnois d’origine, l’entrepreneur a quitté sa terre natale pour la Catalogne. Installé à Barcelone depuis plusieurs années, il a lancé sa marque Kazartt avec Amandine Leman, une autre Mouscronnoise. Après une première expérience qui a profité au sexe masculin, les deux associés ont décidé de contenter la gent féminine. Depuis le 30 mai, les ceintures Kazartt se destinent aussi aux femmes. « Il y a trois couleurs et trois motifs, soit neuf combinaisons possibles ».

La campagne de crowdfunding s’ouvre le même jour, sur le même principe qu’en septembre dernier. « Nous avons fixé comme objectif 150 pré-commandes. Si c’est plus tant mieux, mais si seulement149 personnes se manifestent avant le 29 juin, nous ne pouvons rien lancer », précise Guillaume. Une prise de risque qui avait payé pour la première collection en septembre. Pour cette deuxième expérience, Guillaume et Amandine restent prudents et annoncent le même objectif de 150 pré-commandes, mais espèrent secrètement faire mieux !

> « Avec la ceinture, vous restez dans le classique mais avec une touche originale ! », détaille Guillaume

> Le lien à suivre pour la campagne de financement participatif est à découvrir ici

Notre sélection vidéo