Abonnez-vous pour 1€

Déconfinement: «Si ça ne tenait qu’aux virologues, ça serait très simple: tout le monde en lockdown durant un an»

Déconfinement: «Si ça ne tenait qu’aux virologues, ça serait très simple: tout le monde en lockdown durant un an»
Isopix

Emmanuel André est certainement LE visage qui représente la lutte contre le coronavirus en Belgique. Et s’il est un peu moins visible depuis qu’il a quitté son poste de porte-parole interfédéral Covid-19, il n’en reste pas moins actif dans l’ombre.

Dans une interview accordée à nos confrères du Nieuwsblad, le professeur de 38 ans rappelle que « les semaines seront hypercruciales pour notre pays ». Récemment nommé « coordinateur du comité interfédéral pour la gestion du tracing », Emmanuel André explique qu’il a été « facile de mettre les gens en lockdown, mais que ce sera bien plus compliqué de les faire sortir en sécurité ».

À ce sujet, on n’oublie évidemment pas, que, tout au long de cette crise sanitaire, les différentes personnes impliquées dans les décisions ont dû se mettre d’accord en fonction, chacune, de leurs intérêts. Si l’aspect économique est, forcément, important à prendre en compte pour nos politiques, les experts eux, auraient encore patienté avant de relancer le pays. Et pas qu’un peu : « Si ça ne tenait qu’aux virologues, ça serait très simple : tout le monde en lockdown durant un an ».

Concernant le tracing, Emmanuel André rappelle également que lui et son équipe envisagent réellement le développement d’une application mobile pour le suivi des contacts.

Carte, podcasts...: notre offre «multimédias» sur la crise du coronavirus

Podcast - Les deux nouveaux indicateurs qui sont principalement suivis en Belgique (Pierre Nizet)

« Confiné avec » : revivez notre live d’une heure avec Pascal Légitimus (Vincent Arena)

Nos dix derniers podcasts sur la crise du coronavirus  :

Notre sélection vidéo