Abonnez-vous à -50%

Coronavirus: le Portugal renforce ses restrictions

Coronavirus: le Portugal renforce ses restrictions

Confronté à un nombre de nouvelles contaminations « extrêmement préoccupant », l’exécutif socialiste a divisé le pays en quatre zones, selon leur risque de propagation de l’épidémie, auxquelles correspondront à partir de mardi différents niveaux de restrictions, a annoncé le Premier ministre Antonio Costa.

« Nous allons profiter des deux fériés (le 1er et le 8 décembre, nldr) pour faire un effort accru de contention » pendant ces deux week-ends prolongés, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse à Lisbonne, appelant également le secteur privé à accorder aussi ce « pont » à ses salariés.

Dans tout le pays, les déplacements entre communes seront interdits du 27 novembre au soir jusqu’au matin du 2 décembre, puis du 4 au 9 décembre.

Selon le bilan publié samedi par les autorités sanitaires, le Portugal a enregistré en 24 heures 6.472 nouveaux cas de contamination et 62 décès, portant le total à 3.824 morts depuis le début de la pandémie.

Alors qu’il avait été relativement épargné par la première vague grâce à un confinement total précoce, ce pays de 10 millions d’habitants a vu le nombre de nouveaux cas en rapport avec sa population quasiment doubler toutes les deux semaines depuis fin septembre.

« Nous devons freiner et inverser cette tendance », qui représente « une menace pour la société et pour le service national de santé », a mis en garde le Premier ministre.

Deux tiers des communes portugaises et environ 80 % de la population étaient déjà concernés par un reconfinement partiel, mais la propagation du virus était 2,5 fois plus importante dans le nord du Portugal que dans le centre du pays ou dans la région de Lisbonne, et quatre fois plus importante que dans le sud.

Seulement 65 municipalités sur les 308 que compte le pays ont été placées à un niveau de « risque modéré », pouvant ainsi échapper à un couvre-feu nocturne et à l’obligation du télétravail imposés aux communes ayant un « risque élevé ».

A partir d’un niveau de « risque très élevé », où l’on trouve notamment la région de Lisbonne, le couvre-feu sera en vigueur dès 13h00 les week-ends et les jours fériés.

La plupart des communes présentant un « risque extrêmement élevé » se situent dans le nord du pays, à Porto et autour de sa région.

Notre sélection vidéo